1 min de lecture Connecté

Une vague de cyberattaques vise le web français

Une série d'attaques informatiques a eu lieu dimanche soir contre des sites internet français dans un contexte diplomatique tendu entre la France et des pays musulmans.

Un ordinateur (illustration)
Un ordinateur (illustration) Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Une vague de cyberattaques a visé des sites Internet français dimanche soir alors que les appels au boycott se multiplient contre la France dans un contexte diplomatique tendu. Le compte gouvernemental "Cybermalveillance" a révélé ces offensives en début de soirée dimanche 25 octobre sur Twitter. "Vague de cyberattaques en défiguration en cours ciblant de nombreux sites Internet français", était-il indiqué. 

"Généralement revendiqué par des hacktivistes pour des motifs politiques ou idéologiques, ou à des fins de défi technique (challenge entre attaquants), ce type d’attaque exploite souvent des vulnérabilités connues, mais non corrigées, pour ajouter des informations dans une page Web ou la remplacer par une revendication", explique le site de l'ANSSI.

Selon les constatations effectuées par des experts du numérique, une vingtaine de sites ont ainsi été touchés dans la soirée. La plupart affichait des messages à caractère politique, comme le Centre technique régional pour la déficience visuel dont la page d'accueil s'est retrouvée flanquée d'une caricature d'Emmanuel Macron dépeint en porc. D'autres faisaient référence à un groupe de hackers musulmans du Bangladesh.

Des centaines de commentaires haineux, menaçant la France ou se réjouissant de la mort de Samuel Paty, ont aussi été publiés sur la page Facebook du groupe TF1 dans la soirée. Ces messages, vraisemblablement générés par des "bots" (des comptes automatisés) ont été signalés puis supprimés dans la foulée.

À lire aussi
Les AirPods Pro sont la première évolution majeur des écouteurs sans fil les plus vendus au monde Connecté
Les meilleurs écouteurs et casques à réduction de bruit à offrir à Noël et pour le télétravail

Ces cyberattaques et ces messages d'intimidation s'inscrivent dans un contexte diplomatique tendu entre la France et plusieurs pays à majorité musulmane après l'appel au boycott lancé par la Turquie, dont le président Erdogan a mis en doute la santé mentale de son homologue français après ses propos sur les caricatures du prophète Mahomet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Cybersécurité Fil Futur
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants