1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Val-d'Oise : une femme tuée à l'arme blanche, son compagnon en garde à vue
1 min de lecture

Val-d'Oise : une femme tuée à l'arme blanche, son compagnon en garde à vue

La victime, âgée de 23 ans, présentait de multiples plaies par arme blanche. Son conjoint a été interpellé et est suspecté du meurtre.

Un véhicule de la gendarmerie française (illustration).
Un véhicule de la gendarmerie française (illustration).
Crédit : DENIS CHARLET / AFP
Quentin Marchal & AFP

Un nouveau féminicide pourrait être à déplorer sur le sol français. Un jeune homme de 23 ans a été placé en garde à vue ce vendredi 12 mars dans le Val-d'Oise du chef de meurtre par conjoint suite à la mort de sa compagne, qui présente de multiples plaies par arme blanche, a annoncé le parquet de Pontoise.

Peu avant 01h du matin, des gendarmes sont intervenus à Champagne-sur-Oise en réponse à l'appel d'un voisin signalant une violente dispute, a relaté le parquet. À leur arrivée, ils ont découvert une femme de 23 ans gisant inconsciente sur le dos. Le SAMU a constaté rapidement son décès.

Son compagnon "s'était retranché sur le toit du bâtiment situé à une dizaine de mètres de hauteur. Les militaires de la gendarmerie réussissaient à le convaincre de descendre. Il était interpellé dans l'appartement à 1H30", a décrit Éric Corbaux, procureur de Pontoise, dans un communiqué.

Un bébé de sept mois retrouvé sur place

"Il aurait tenté de mettre fin à ses jours en se tailladant les veines et en ingérant une quantité importante de liquide ménager", a-t-il poursuivi. Le suspect a été transporté à l'hôpital à Paris pour être examiné par des médecins.

À lire aussi

Un bébé de sept mois a été retrouvé dans son berceau, "apparemment indemne", et "a fait l'objet d'une ordonnance de placement provisoire". L'enquête est confiée à la brigade de recherches de l'Isle-Adam.

D'après les premiers éléments de l'enquête, le suspect n'a pas d'antécédent policier ou judiciaire, a précisé le parquet. En 2020, 90 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en France, un chiffre au plus bas depuis la mise en place de statistiques il y a 15 ans. Les féminicides sont le stade ultime des violences subies par plus de 200.000 femmes par an.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/