1 min de lecture Faits divers

Un "commando anti-islam" revendique trois attaques au marteau

Un message émanant d'un groupement d'extrême-droit a revendiqué des attaques au marteau survenues sur le campus de Dijon (Bourgogne). Les enquêteurs cherchent à en vérifier l'authenticité.

Un officier de police (Illustration)
Un officier de police (Illustration) Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Nicolas Skopinski

C'est un message étrange qu'a reçu la rédaction du quotidien régional Le Bien Public jeudi 2 novembre. Dans un message énoncé par une voix synthétique, un "commando de défense du peuple et de la patrie française" revendique des attaques au marteau, survenues le 26 septembre dernier sur le site de l'Université de Bourgogne. Ces actes avaient blessé trois personnes et l'une d'entre elles avait dû être hospitalisée pour se faire poser des points de suture au visage.

Le groupe, si tant est qu'il existe, donne des motivations racistes et islamophobes à ces attaques, assurant une volonté de "contrer l'islamisation de la France". Si la revendication n'est pas encore authentifiée, les détails donnés ont intrigué les autorités. "Cela montre que les personnes qui ont fait cette bande sonore sont bien renseignées", a confié  le procureur de la République de Dijon, Éric Mathais. 

Revendication opportuniste ?

Un autre message a été envoyé vendredi 3 novembre aux journalistes du Bien Public, cette fois pour annoncer d'autres attaques et faire part de son admiration pour Anders Behring Breivik, auteur d'une tuerie qui a fait 77 morts en Norvège en 2011.

Les enquêteurs cherchent pour l'instant à mesurer la crédibilité de cette revendication, mais dans tous les cas, les auteurs du message seront poursuivis, comme l'assure le procureur. "Ce groupuscule n'est ni connu localement, ni nationalement. S'il s'agit d'une revendication opportuniste, ce qu'on a plutôt tendance à penser dans un premier temps, certains propos ne sont pas tolérables, des menaces de mort ou incitations à la haine raciale, et sont susceptibles de faire l'objet de poursuites."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Islamophobie Musulmans
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants