2 min de lecture Uber

Uber : plus de 3.000 agressions dans les véhicules en un an

La direction de Uber a publié d’inquiétants chiffres sur le nombre de viols et d'agressions qui se sont produits au sein de leurs véhicules.

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Uber : plus de 3.000 agressions dans les véhicules en un an Crédit Image : AFP / Archives, GEOFFROY VAN DER HASSELT | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Noé Blouin

La société Uber publie pour la première fois un rapport sur l’insécurité dans les véhicules affrétés via son l’application. Cela ne concerne que les États-Unis, et pas les 65 autres pays où Uber opère, mais on sait qu’il y a eu en Inde et dans d’autres pays des affaires qui ont gravement terni l’image de l’entreprise.

Selon les chiffres d’Uber, pour l’année 2018, il y a eu 3.045 agressions sexuelles, 9 meurtres et 58 morts dans des accidents de la circulation. C'est très inquiétant. Plus de 3.000 agressions sexuelles, même les dirigeants de Uber reconnaissent que ces chiffres sont troublants.

Alors ce n’est qu’une minuscule part des trajets en Uber. Il y en a eu 1,3 milliards rien qu’aux États-Unis l’an passé, cela fait donc un incident grave sur 0,0002% des trajets.
Et puis ça ne concerne pas que les clients mais aussi les chauffeurs, certaines victimes de meurtres sont des chauffeurs. Dans 92% des viols, les victimes sont des passagers, mais pour les autres agressions sexuelles, il y a presque autant de chauffeurs victimes que de passagers. Ça va du baiser forcé aux tentatives de viol.

Une image en jeu

Il est légitime de se demander pourquoi Uber publie ces chiffres peu flatteurs. C’est l’un des points noirs de l'image de la compagnie, des clients renoncent à commander une voiture sur leur application pour des raisons de sécurité. Certains attaquent Uber.

À lire aussi
Uber, qui a révélé avoir enregistré des milliers d'agressions sexuelles aux États-Unis, est aussi en pleine polémique après une série de plaintes de clientes en France. Uber
Uber permet à ses chauffeurs de fixer le prix de la course

Ça crée beaucoup d’interrogations sur le recrutement des chauffeurs : depuis l’année dernière 40.000 d’entre eux ont été désactivés pour des raisons de sécurité. Tout ça nuit à l’image et donc au modèle économique de l’entreprise, qui perd de l’argent, plus d’un milliard de dollars au dernier trimestre, son entrée en bourse a été difficile.

En fait, au-delà de ces chiffres de la criminalité et des accidents, ce qui est en jeu, c’est notre rapport à la voiture. L’objectif, le pari, de Uber, c’est de convaincre de plus en plus de conducteurs de renoncer à leur voiture individuelle. Ce qui se joue, c’est notre rapport au véhicule de transport. Est-ce que nous sommes prêts à renoncer à notre voiture, à cette bulle où nous nous sentons en sécurité, pour prendre "le risque", d‘être conduit par quelqu’un qu’on ne connait pas. C’est pour cela que Uber parie sur la transparence, en publiant ces chiffres, même s’ils sont dérangeants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Uber Agression États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants