1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : à 79 ans, elle devient la première femme noire à atteindre les 2 pôles
2 min de lecture

États-Unis : à 79 ans, elle devient la première femme noire à atteindre les 2 pôles

Barbara Hilary, alors âgée de 79 ans, était devenue en 2011, la première femme noire américaine à rejoindre le pôle Nord et le pôle Sud. Elle est décédée à 88 ans, le 23 novembre dernier.

Une expédition au pôle Nord (illustration)
Une expédition au pôle Nord (illustration)
Crédit : Stéphane Nicolopoulos / AFP
À 79 ans, elle devient la première femme noire a atteindre les 2 pôles
03:01
Philippe Corbé - édité par Noé Blouin

Barbara Hilary n’a pas eu une vie facile. Son père est mort quand elle était bébé, sa mère a du l’élever toute seule, sans beaucoup d’argent, dans un quartier pauvre de Harlem, en faisant des ménages. Barbara s’est réfugiée dans les livres, elle s’est accrochée, jusqu’à devenir infirmière, pour soigner des personnes âgées. Elle a exercé ce métier pendant 55 ans.


Ça n’a pas été facile non plus pour Barbara lorsqu'elle a été touchée par un cancer du sein quand elle avait une vingtaine d’années, puis un cancer des poumons à la soixantaine. Après l’opération, elle avait perdu un quart de ses capacités respiratoires. 
Après toutes ses épreuves, elle a découvert, passé 70 ans, qu’aucune femme noire n’avait jamais atteint les deux pôles Nord et Sud. Elle s’est dit, qu'il fallait que quelqu’un le fasse. Et elle y est allée.


Mais d’abord elle s’est entraînée en prenant des vitamines et en allant courir régulièrement sur un tapis roulant. Puis, elle a collecté de l’argent. 13.000 dollars alors qu’il aurait fallu le double. Après avoir passé les tests d’endurance, elle a rejoint la Norvège à 75 ans. Dans son sac, Barbara avait emmené un appareil photo, de la nourriture de survie, et un couteau de chasse. Elle disait alors au New Yorker que c’était au cas où elle rencontrerait un ours polaire, "s’il n’avait pas de bonnes manières à table".

Le réveil d'une conscience écologiste

Barbara a été déposée par un hélicoptère sur une banquise. Pendant plusieurs nuits, elle a du camper avec un Russe qui ronflait. La journée, elle avançait à ski, alors qu'elle n’avait jamais skié de sa vie. Un rythme épuisant, mais elle a tenu bon. Et quand elle a atteint le pôle Nord, que son guide lui a dit qu’elle se trouvait au sommet du monde, elle a explosé de joie, au point qu’elle a retiré ses gants pour brandir le poing en dansant. Elle sautait, en criant. Son pouce était gelé, mais tant pis, Barbara disait qu’elle n’avait jamais ressenti une telle excitation, une joie aussi pure.

Elle a ensuite été au pôle Sud. La même chose, à 79 ans ! Elle a atteint l’objectif qu’elle s’était fixée, fière d’être la première femme noire a atteindre les deux pôles. Et avec ces deux explorations, Barbara a pris conscience de l’urgence climatique, elle a donc passé les années suivantes à essayer de parler, de mobiliser tous ceux qui voulaient bien l’écouter.

À lire aussi

Il y a quelques mois, elle était encore en Mongolie dans les steppes avec des nomades dont le mode de vie est menacé par le dérèglement climatique. Je vous en parle au passé, car Barbara est décédée le 23 novembre dernier, à l’âge de 88 ans. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/