1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Tueur du zodiaque : un message décrypté 51 ans après les faits
2 min de lecture

Tueur du zodiaque : un message décrypté 51 ans après les faits

Une équipe de passionnés a cassé le code du cryptogramme Z340, sur lequel se penchent tous les experts depuis des décennies.

L'identité du tueur du Zodiaque n'a jamais été découverte (Illustration)
L'identité du tueur du Zodiaque n'a jamais été découverte (Illustration)
Crédit : TIMOTHY A. CLARY / AFP
louis
Louis Chahuneau
Journaliste

C'est un petit évènement aux États-Unis. Un message du tueur en série du Zodiaque, qui a tué au moins cinq femmes entre 1968 et 1969 et revendiqué 37 meurtres au total dans la baie de San Francisco, en Californie, sans jamais être identifié, vient d'être décrypté par une équipe de chercheurs bénévoles : David Oranchak, un web designer américain de 46 ans, Sam Blake un mathématicien australien et Jarl Van Eykcke, un logisticien belge.

Il s'agit d'un message codé avec le cryptogramme Z340 (pour 340 caractères) et reçu le 8 novembre 1969 au quotidien local le San Francisco Chronicle qui vient de publier l'information

Si les dernières phrases sont énigmatiques, le message du tueur du Zodiaque dit ceci : "J'espère que vous vous amusez bien à essayer de m'attraper. Ce n'était pas moi dans l'émission télévisée [...] Je n'ai pas peur de la chambre à gaz, parce que cela m'emmènera au paradis d'autant plus tôt. Parce que j'ai désormais assez d'esclaves pouvant travailler pour moi, alors que n'importe qui d'autre n'a rien en atteignant le paradis. Donc ils ont peur de la mort. Je n'ai pas peur car je sais que ma nouvelle vie sera facile au paradis de la mort. La vie c'est la mort".

En revanche, le message ne comporte aucun élément permettant d'identifier le tueur : "On a été déçus mais on ne s'attendait pas à ce qu'il en parle", explique David Oranchak dans la vidéo.

À lire aussi

Contacté par l'équipe de chercheurs, le FBI a confirmé la traduction du message : "Le FBI est conscient qu'un cryptogramme attribué au tueur du Zodiaque a été récemment résolu par des particuliers. L'enquête reste en cours pour la division du FBI de San Francisco et nos divisions locales", a déclaré l'institution au journal de San Francisco

Un cryptogramme très complexe

David Oranchak et ses camarades ont utilisé un logiciel de déchiffrage nommé "Easy decrypt" pour déchiffrer le cryptogramme. Les trois passionnés sont tombés début décembre sur une traduction du texte mentionnant "chambre à gaz", alors que tous les autres résultats n'étaient  jusqu'à présent que du charabia.

Une autre phrase a mis les enquêteurs amateurs sur la piste de la vérité : "Ce n'était pas moi dans l'émission télévisée". En 1969, deux semaines avant que le quotidien de San Francisco reçoive le message, un anonyme avait appelé dans l'émission télévisée AM San Francisco pour se présenter comme le tueur du Zodiaque. Il avait notamment déclaré au téléphone : "Je ne vais pas finir dans la chambre à gaz".

Le cryptogramme 340 est considéré comme le cryptogramme le plus complexe de l'histoire, selon les experts en cryptologie. Il a même défié des logiciels d'intelligence artificielle sophistiqués comme CARMEL. Si un premier cryptogramme Z408 a déjà été déchiffré en 1969 par les Américains Donald Harden et Bettye Harden, les trois symboles dont le Z340, Z13 et Z32 n'ont jamais été élucidés jusqu'à présent. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/