1 min de lecture Fraude

Tours : un individu avait trouvé le moyen de dormir à l'hôtel sans payer

VU DANS LA PRESSE - Un homme profitait d'une faille dans l'organisation d'un hôtel afin d'y passer plusieurs nuits sans payer.

La police a interpellé plusieurs personnes ayant consulté et téléchargé des contenus pédopornographiques depuis le début de la semaine.
La police a interpellé plusieurs personnes ayant consulté et téléchargé des contenus pédopornographiques depuis le début de la semaine. Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Le procédé était illégal, mais on concédera à son auteur qu'il était très malin. Vendredi 28 août, un homme a été appréhendé dans la chambre d'un hôtel de Tours après que le gérant a appelé la police. Et pour cause, l'individu n'avait pas de réservation et n'avait sans doute pas l'intention de payer sa nuitée. Mais là où l'affaire devient plus grave pour le resquilleur, c'est que le petit manège durait depuis deux semaines. 

Selon les informations de France Bleu, le stratagème était bien rôdé et se faisait dans le même hôtel grâce à une faille repérée par le fraudeur. Après la fermeture de la réception, il se glissait à l'intérieur de l'établissement derrière des clients inattentifs, et prenait ensuite la clé d'une chambre inoccupée. 

S'en suivait une nuit dans des draps propres, et un réveil avant l'arrivée des employés de l'hôtel afin de ne pas se faire pincer. Il a fallu qu'il oublie de se réveiller un matin, le 28 août, pour qu'il se fasse arrêter. Sur lui, les policiers ont trouvé une carte de paiement et des clés dérobés lors de deux cambriolages à Bourges. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fraude Tours Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants