1 min de lecture Fête

Toulouse : un gîte transformé en discothèque clandestine pour une fête géante

200 personnes ont assisté à une soirée clandestine dans un gîte rural près de Toulouse, jusqu'à ce que les gendarmes interviennent, samedi 10 avril.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Toulouse : un gîte transformé en discothèque clandestine pour une fête géante Crédit Image : DENIS CHARLET / AFP | Crédit Média : Patrick Isson | Durée : | Date : La page de l'émission
Patrick Isson édité par Gaétan Trillat

Les gendarmes sont intervenus samedi 10 avril dans la soirée pour faire cesser une fête clandestine dans un gîte rural du Burgaud, un village d’ordinaire tranquille au sud-ouest de Toulouse.

Dans ce gîte, il y aurait eu jusqu’à 200 personnes, des gens venus parfois de très loin, pour une fête très organisée. Le bâtiment avait pris l'allure d’une véritable discothèque avec l’installation d’un jacuzzi sur la terrasse et le recrutement d’un videur. Le prix d'entrée était encore affiché dans l’après-midi : 50 euros pour les garçons et 20 euros pour les filles.

Deux salariées d’une entreprise de nettoyage ont été dépêchées sur les lieux, dont Perrine, qui n’en revient pas : “Ce matin, il y avait encore du monde, des jeunes qui n’étaient pas partis. Nous, on s’embête toute la semaine à faire attention avec les gestes barrières, et eux ils font n'importe quoi. Je suis stupéfaite.”

Céline, la propriétaire des lieux, assure qu’elle a été piégée lors de la réservation : “j’ai eu un contrat de location avec une société d'influenceurs, ils devaient être six avec un caméraman pour faire des photos. Je suis choquée, désabusée, anéantie, je ne cautionne pas du tout ce genre de chose”, a-t-elle réagi au micro de RTL.

À lire aussi
Gironde
Gironde : la femme qui a attaqué un policier au couteau n'est pas décédée

Au total, plus de 100 personnes ont écopé d’une amende de 135 euros. D’autres ont réussi à s’échapper en voiture et à travers champs. Les deux organisateurs ont été placés en garde à vue. Ils risquent jusqu’à un an de prison et 15.000 euros d’amende.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fête Toulouse Haute-Garonne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants