1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Tirs à la kalachnikov et au bazooka en "Syrie" : trois influenceurs français visés par une enquête
1 min de lecture

Tirs à la kalachnikov et au bazooka en "Syrie" : trois influenceurs français visés par une enquête

Les premières investigations à propos des vidéos auraient révélé qu'elles n’ont pas été tournées en Syrie, mais plutôt au Liban.

Rayanne B.
Rayanne B.
Crédit : Capture d'écran (Instagram)
Samuel Vivant

Les images avaient fait un tollé. Le 27 mai, Rayanne B. s'affichait sur ses réseaux sociaux en train de tirer à la kalachnikov - et même au bazooka - dans le vide, accompagné par deux autres influenceurs, Ibrahim K. et Amir L.. Le tout localisé en Syriepays ravagé par la guerre civile. "On est bien arrivés en Syrie, aucun snapeur ne vit ici", se vantait même le jeune homme de 20 ans qui cumule près de 175.000 abonnés.

Selon les informations du Parisien, le parquet national antiterroriste (PNAT) et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont été alertés de ce voyage, sans que la justice antiterroriste ne se saisisse, à ce stade. Cependant, une enquête préliminaire a été ouverte en début de semaine par le parquet d’Évry-Courcouronnes et confiée à la police judiciaire d’Évry.

"Elle vise à déterminer si des infractions ont été commises", a confirmé le parquet au Parisien jeudi 2 juin. Cette enquête pourrait concerner d’éventuelles infractions à la législation sur les armes et des menaces de mort. Les trois influenceurs devraient être entendus prochainement par les enquêteurs, indique le quotidien francilien.

"Bienvenue dans le monde des réseaux sociaux"

Les premières investigations à propos des vidéos auraient révélé qu'elles n’ont pas été tournées en Syrie, mais plutôt au Liban, pays frontalier où il n’est pas interdit de voyager. Une information confirmée par Rayanne B. dans une vidéo postée sur Snapchat. 

À lire aussi

" Je suis parti au Liban et je ne suis jamais allé en Syrie", a affirmé l'influenceur, qui avait fait l’objet d'une relaxe, en 2021, au cours d'une procédure pour apologie du terrorisme requalifié en menaces de mort sur personne dépositaire de l’autorité publique. 

Le Français évoque une manipulation de la fonction "localisation" de son téléphone, le tout pour "faire croire" à ses abonnés à sa présence sur le territoire syrien. "Bienvenue dans le monde des réseaux sociaux", a-t-il nargué au cours de ses explications à propos de la polémique.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.