1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Tentative d'assassinat par des agents de la DGSE : "C'est un scénario de film", confie la victime
2 min de lecture

Tentative d'assassinat par des agents de la DGSE : "C'est un scénario de film", confie la victime

DOCUMENT RTL - Pour la première fois depuis l'arrestation du commanditaire présumé de sa tentative d'assassinat l'été dernier, Marie-Hélène Dini s'exprime sur RTL.

DGSE (illustration)
DGSE (illustration)
Crédit : Martin BUREAU / AFP
Thomas Prouteau

Marie-Hélène Dini s'exprime sur RTL pour la première fois depuis l'arrestation du commanditaire présumé de la tentative d'assassinat qui l'a visée en juillet 2020. Deux hommes, deux soldats liés à la DGSE, avaient été arrêtés par hasard en bas de chez elle, arme en main, et prêts à la tuer de leurs propres aveux.

L'enquête a permis d'écarter très vite la piste d'une opération secrète de la DSGE ou d'une guerre entre services pour se concentrer sur les conflits professionnels de la femme d'affaires. Spécialisée en coaching professionnel, un milieu parfois sulfureux, elle aurait fortement dérangé en structurant la filière. Le commanditaire présumé, mis en examen et incarcéré mardi, est un de ses concurrents.

L'affaire a pris une nouvelle dimension hier, vertigineuse, car on a appris que le groupe criminel chargé de l'abattre avait déjà exécuté au moins un autre contrat, sans aucun lien avec elle, et qu'il se serait formé au sein d'une loge de Puteaux. La cheffe d'entreprise a dû déménager et a changé de numéro de téléphone.

À aucun moment je ne me serais doutée que ça pouvait aller à ce niveau-là

Marie-Hélène Dini sur RTL

Au micro de RTL, elle confie son "soulagement" après l'arrestation du commanditaire présumé. "C'est de la joie parce que quand on ne sait pas ce qu'il s'est passé, c'est l'angoisse, la peur au ventre en permanence en sortant", explique Marie-Hélène Dini, qui évoque également "les regards de travers de certaines personnes, de doutes". Certains lui demandant par exemple "mais qu'est-ce que tu as fait ?" "C'est parfois très difficile à vivre quand vous êtes victime."

À lire aussi

Connaissait-elle le commanditaire présumé, celui qui a mis un contrat sur sa tête ? "Je l'ai rencontré à plusieurs reprises. On a même eu des séquences de travail ensemble sur le début de l'année 2019 : trois journées au total. Je savais que nous n'étions pas en accord. Je ne pourrais pas dire que c'était quelqu'un de particulièrement chaleureux ni sympathique, mais à aucun moment je ne me serais doutée que ça pouvait aller à ce niveau-là sinon je ne serais pas aller aux réunions", souligne Marie-Hélène Dini.

"C'est un scénario de film. Je me dis que je suis coincée entre la DGSE et les francs-maçons et que j'essayais juste de faire mon métier, qui est un métier d'aide", confie-t-elle. "Ça m'effraie parce que quand on voit le nombre de personnes qui sont dedans et qu'on voit qu'il y a eu d'autres assassinats on peut se poser la question sur les ramifications et se demander si tout le monde est bien effectivement actuellement mis en examen."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/