2 min de lecture États-Unis

Syndrome du cœur brisé : un couple marié depuis 68 ans meurt à un jour d'intervalle

La mort à un jour d'intervalle d'un couple américain marié depuis presque 70 ans relance la théorie du syndrome du cœur brisé. Les scientifiques du monde entier expliquent ce phénomène de déformation du cœur.

Un couple de personnes âgées.
Un couple de personnes âgées. Crédit : Flickr - CC - Sam Blackman
Lilas Fournier Journaliste

L'amour dure trois ans, écrivait Frédéric Beigbeder en 1997 dans son roman à succès du même nom. L'auteur français avait peut-être tort. Aux États-Unis, un couple marié depuis 68 ans est décédé à un jour d'intervalle, fin novembre, comme l'a rapporté CNN. De quoi relancer les théories sur le "syndrome du cœur brisé". 

Après 68 années d'union, deux Américains d'une petite ville près de Minneapolis, dans le Minnesota, sont morts l'un après l'autre, comme l'a écrit CNN mercredi 4 décembre. Corinne Johnson, 87 ans, est décédée le 24 novembre. Son époux Robert Johnson s'est éteint le lendemain. "Il avait dit qu'il ne pouvait imaginer sa vie sans elle", narre le média américain. 

Marié depuis 1951, le couple avait eu sept enfants et était propriétaire d'une ferme. Pour son fils Brent, ce phénomène n'est pas le fruit du hasard. "Quand j'ai demandé à mon père quels étaient ses souhaits si maman mourait, il m'a répondu qu'il ne pouvait imaginer sa vie sans elle. Et finalement, il avait raison", s'est confié le fils à CNN. Et d'ajouter : "Papa disait, si maman n'est pas heureuse, personne ne l'est."

Syndrome du cœur brisé ?

Cette d'histoire questionne l'existence du "syndrome du cœur brisé", qui voudrait qu'un couple meure au même moment car il ne pourrait supporter de vivre sans l'être aimé. Le syndrome du cœur brisé est en fait souvent une crise cardiaque, également appelé syndrome de Takotsubo. Repéré par des scientifiques japonais il y a une vingtaine d'années, il se manifeste par une déformation du cœur due à une très forte émotion. 

À lire aussi
Le Sénat américain États-Unis
Destitution de Trump : au procès, des sénateurs jouent aux mots croisés

Avoir le cœur brisé ne serait alors pas qu'une expression pour décrire son chagrin d'amour. Chez un rare nombre de personnes, cela se déclencherait sous forme de maladie cardiaque, parfois mortelle. En 2015, le cardiologue Jean-Jacques Dujardin du Centre hospitalier de Douai qualifiait le syndrome par un affaiblissement des muscles du cœur, dans une interview à à Ouest-France

Le cerveau et le cœur liés

Une autre équipe de cardiologues et des neurologues de l'hôpital universitaire de Zurich, en Suisse, a avancé en mars que le cerveau pourrait être le responsable de ce syndrome. Les scientifiques ont analysé l'activité cérébrale de 15 patients qui souffrent du syndrome Takotsubo avec celle de 39 personnes en bonne santé. 

Les résultats montraient que les personnes malades avaient "une connectivité cérébrale altérée qui se traduit par un traitement différent des émotions. Cela pourrait les rendre plus sensibles aux émotions fortes", avait expliqué le Dr Jelena Templin-Ghadri dans l'European Heart Journal

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Faits divers Amour
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants