1 min de lecture SNCF

Strasbourg : il porte plainte contre la SNCF qui a "perdu" sa fille de 4 ans

Un père de famille, qui avait confié sa fille de 4 ans à la SNCF pour un trajet encadré n'a pas trouvé son enfant à l'arrivée. Les services de la SNCF lui ont carrément expliqué qu'ils avaient perdu l'enfant avant de la retrouver.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Strasbourg : il porte plainte contre la SNCF qui a "perdu" sa fille Crédit Image : PATRICK HERTZOG / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Yannick Olland
et Leia Hoarau

Imaginez-vous... Vous êtes parent et vous allez récupérer votre enfant à la gare. Et l'enfant... n'est pas là. C'est ce qui est arrivé à un père de famille, dimanche 7 avril au soir, à Strasbourg. Sa fille de 4 ans voyageait seule en provenance de Rennes en TGV.

Pour le début des vacances, Pascal Eschmann attendait sa fille, Tyline, sur le quai de la gare à Strasbourg. La maman avait confié l'enfant au service "Junior et Cie" de la SNCF à Rennes, quelques heures plus tôt, ses animateurs étant chargés d'accompagner les enfants d'une gare à l'autre.

Le TGV arrive, Pascal se dirige vers la voiture 17, comme d'autres parents, mais on ne lui donne qu'une valise. Sa fille n'est pas là. "Quand je suis arrivé à 19h, on m'a annoncé que j'ai juste la valise, qu'ils ont perdu ma fille, mais que je ne dois pas m'inquiéter, qu'ils l'ont récupérée par un autre train", raconte-t-il.

Ça me fait un choc

Pascal Eschmann, père de Tyline
Partager la citation

"Je n'ai rien contre la SNCF, ils ont rattrapé le coup mais ça n'aurait pas dû arriver. À quelques secondes près, je n'aurais peut-être jamais pu revoir ma fille". La petit Tyline a été retrouvée : elle était effectivement descendue une gare trop tôt, en Lorraine. Récupérée par le TGV suivant, elle sera rendue à son père une heure plus tard.

À lire aussi
La gare de Brest en 2018 gare
Les urinoirs de la gare de Brest enlevés au nom de l'égalité

Une heure d'angoisse pour Pascal Eschmann qui a décidé de déposer plainte. "Ça me fait un choc, ça fait mal. Il n'y avait plus d'enfant, il ne restait que les adultes, les accompagnateurs, je ne comprenais plus ce qui se passait. C'est ça qui me bouffe", poursuit-il au bord des larmes. 

De son côté, la SNCF précise que, dès que l'erreur a été constatée, le père a été prévenu, qu'à aucun moment la fillette n'a été abandonnée, et qu'il s'agit d'une erreur rarissime.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
SNCF Gare Strasbourg
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants