1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Stèle de Simone Veil dégradée : ce que l’on sait des suspects
1 min de lecture

Stèle de Simone Veil dégradée : ce que l’on sait des suspects

ENQUÊTE RTL - À Perros-Guirec, dans les Côtes-d'Armor, une stèle érigée en l'honneur de Simone Veil a été une nouvelle fois dégradée. On en sait désormais plus sur les deux suspects.

Simone Veil, le 25 janvier 2011 près de Paris
Simone Veil, le 25 janvier 2011 près de Paris
Crédit : AFP / Archives, Boris Horvat
Alice Moreno - édité par William Vuillez

Une stèle en hommage à Simone Veil a été dégradée dans la nuit du mardi 10 août à Perros-Guirrec dans les Côtes-d'Armor. La stèle avait été "recouverte de tags avec des croix gammées". Une enquête a été ouverte par la brigade de recherches de Lannion. "La France ne reculera pas", avait tweeté le président Emmanuel Macron à la suite de cette nouvelle profanation. 

On en sait désormais plus sur le profil des deux suspects de cette dégradation. Selon nos informations, le premier individu interpellé ce mardi matin est un dentiste âgé d'une soixantaine d'années. Il est également suspecté d'avoir distribué des tracts antisémites faisant référence à Simone Veil, tracts retrouvés dans plusieurs boites aux lettres de Perros-Guirrec le week-end du 21 août, précise une source proche du dossier à RTL.

Le deuxième individu est également âgé d'une soixantaine d'années, il s'est présenté de lui-même au poste de gendarmerie et s'accuse des dégradations. Il souffre de fragilités psychiatriques, assure cette même source. Mais son récit n'est pas incohérent. "Jamais nous ne tolérerons que s’installe l’antisémitisme. Pour Simone Veil dont la stèle a été profanée, à tous, je veux le répéter : la France ne reculera pas", avait écrit le chef de l'État sur Twitter.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/