1 min de lecture Baccalauréat

Soupçons de fuites au bac : deux nouveaux suspects interpellés

Dix-neuf suspects avaient déjà été arrêtés en région parisienne et à Marseille le mardi 2 juillet. Ils sont soupçonnés d'avoir échangé des sujets de Bac S, ES et L.

Des copies du baccalauréat dans une salle d'épreuve (illustration)
Des copies du baccalauréat dans une salle d'épreuve (illustration) Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Sylvain Zimmermann
Sylvain Zimmermann
et AFP

Deux nouveaux suspects, un homme et une femme nés en 1982, ont été placés en garde à vue jeudi 4 juillet après-midi dans l'enquête sur des soupçons de fraude concernant des épreuves de mathématiques au baccalauréat, a-t-on appris auprès du parquet de Paris.

Cinq candidats étaient également encore interrogés par les enquêteurs. Au total, 21 personnes ont été placées en garde à vue depuis mardi matin et 14 d'entre elles ont été remises en liberté. 

Les fuites concernant les épreuves de mathématiques des séries générales avaient été relayées "par messagerie privée Whatsapp ou par SMS", avait indiqué le ministère, qui avait déposé plainte.

Les hypothèses restent multiples

Depuis mardi 2 juillet, les arrestations s'enchaînent et les enquêteurs tentent de savoir comment les candidats ont eu accès aux sujets. Pour l'instant, les hypothèses restent multiples : il est possible que le coupable soit quelqu'un qui travaille à l'Éducation nationale ou alors il a réussi à subtiliser les sujets au sein de l'institution.

À lire aussi
Une épreuve surveillée du baccalauréat 2019. éducation nationale
Les infos de 7h30 - Bac 2020 : déjà des couacs dans la nouvelle formule ?

Ce matin, sur RTL, l'un des adolescents interpellés a déclarer qu'il voulait juste "rendre service à un ami". "Je ne pensais pas que ça allait prendre des proportions aussi énormes", explique-t-il. 
L'enquête, pour "fraude aux examens", "abus de confiance" et "recel" de ce délit, avait été ouverte par le parquet de Paris. Après des fraudes concernant l'épreuve du maths du Bac S de 2011, quatre jeunes avaient été condamnés en 2018 à trois et quatre mois de prison avec sursis

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Baccalauréat Éducation nationale Jean-Michel Blanquer
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants