2 min de lecture Fil Futur

Sites et applications de rencontres : Interpol alerte sur une nouvelle arnaque

Interpol a alerté sur une nouvelle arnaque qui sévit sur des applications et sites de rencontres. Cette fraude consiste à encourager les utilisateurs à investir de l'argent en ligne pour vider leur compte bancaire.

Un homme tenant son téléphone portable (illustration).
Un homme tenant son téléphone portable (illustration). Crédit : AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

D'après la société Arkose Labs, spécialisée dans la prévention des cyber-fraudes, au moins 4 millions d'escroqueries réalisées via des sites de rencontres ont été recensées en 2020. Une année marquée par une utilisation record ce type de plateforme en raison de la crise sanitaire. Depuis plusieurs semaines, une nouvelle arnaque a attiré l'attention d'Interpol, rapporte CNEWS.

Le 19 janvier dernier, l'Organisation internationale de police criminelle a diffusé une note à l'ensemble de ses 194 pays membres pour les prévenir qu'"une fraude à l'investissement" sévissait sur des applications et sites de rencontres. Ces menaces visent à "tirer parti de la vulnérabilité des personnes recherchant de potentielles correspondances".

"Dans un premier temps, une romance artificielle est établie via une application de rencontres. Une fois que les échanges deviennent réguliers et qu’un certain niveau de confiance est établi, les criminels partagent alors des conseils d'investissement avec leurs victimes et les encouragent à adhérer à un programme", indique Interpol dans son communiqué. 

La promesse d'un retour sur investissement

Ce programme, c'est une application de trading. "Présentée comme un outil boursier", elle permettrait d'investir de l'argent en ligne, détaille Ouest France. "Les victimes ouvrent un compte, achètent divers produits financiers et gravissent une soi-disant chaîne d’investissement, le tout sous l'œil vigilant de leur nouvel 'ami'", poursuit l'agence. Mais le soi-disant retour sur investissement lucratif se transforme en un compte bancaire vidé tandis que les conversations avec ce nouvel "ami" s'arrêtent du jour au lendemain. 

À lire aussi
justice
Fraude au chômage partiel : un vaste réseau d'escroqueries démantelé

"Comme c'est souvent le cas avec de tels stratagèmes de fraude, tout est fait pour paraître légitime", explique Interpol. Pour rendre l'arnaque crédible, "les noms de domaine ressemblent étrangement à de vrais sites web et les agents du service client font semblant d’aider les victimes à choisir les bons produits". 

L'Organisation internationale de police criminelle recommande d'être particulièrement vigilant lorsque la conversation avec un ou une inconnu(e) évoque de l'argent. "Les investissements en ligne avec des promesses de rendements rapides et étonnants sont souvent trop beaux pour être vrais. Réfléchissez-y donc bien à deux fois avant de transférer de l’argent, aussi authentique que puisse paraître la demande", conclut l'institution. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fil Futur Société Application
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants