1 min de lecture Permis de conduire

Eure-et-Loir : de faux codes de la route délivrés pour 1.000 euros

VU DANS LA PRESSE - Une auto-école située en Eure-et-Loir vendait de faux récépissés de réussite à l'examen du Code de la route. Un millier de personnes en auraient bénéficié.

Une auto-école (illustration).
Une auto-école (illustration). Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Bastien Hauguel Journaliste

Une solution illégale de dernier recours pour ceux qui ne parvenaient pas à obtenir le précieux sésame... La préfecture d'Eure-et-Loir a récemment mis en lumière une vaste opération de fraude entourant l'examen du Code de la route. Une auto-école située dans la commune de Vernouillet, en Eure-et-Loir, aurait délivré de faux récépissés de réussite à l'épreuve théorique. Pour pouvoir bénéficier d'un de ces documents illégaux, et s'épargner le passage de l'examen, chaque candidat devait débourser la modique somme de 1.000 euros.


Comme le rapporte L'Echo républicain, qui cite le procureur de la République de Chartres, l'escroquerie serait d'ampleur nationale. 923 codes de la route ont été frauduleusement délivrés. Et sur ce millier de faux diplômes, 775 ont été donnés à des candidats qui ne résident pas en Eure-et-Loir. "Souvent, ils faisaient appel à cette auto-école après avoir échoué à plusieurs reprises dans le département", souligne le procureur Rémi Coutin, relate Actu Chartres.

Cinq personnes interpellées

Alertée par la préfecture d'Eure-et-Loir à la fin de l'année 2019, la police de Dreux s'est vue confier une enquête qui aura duré un peu plus d'un an. Le 12 janvier 2021, cinq personnes, des salariés de l'auto-école de Vernouillet, ont fini par être arrêtées. Au domicile du principal suspect, un homme âgé de 35 ans, les enquêteurs ont mis la main sur un peu plus de 55.000 euros en liquide. La moitié était cachée au fond d'un réfrigérateur.

Toujours selon L'Echo républicain, le principal suspect est le seul à avoir reconnu les faits. Le parquet de Chartres a ouvert une information judiciaire à l'encontre des cinq suspects pour "escroquerie en bande organisée et blanchiment d’escroquerie en bande organisée". Ils encourent une peine maximale de dix ans d’emprisonnement, ainsi qu'une amende d'un million d'euros. Les investigations se poursuivront pour pouvoir annuler tous les permis obtenus illégalement. Et l'auto-école de Vernouillet a bien fermé boutique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Permis de conduire Code de la route Auto
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants