1 min de lecture Aulnay-sous-bois

Seine-Saint-Denis : un policier tire sur un militaire qui voulait échapper à un contrôle

Le militaire avait été repéré par les policiers municipaux alors qu'il se trouvait dans sa voiture en train de découper de la résine de cannabis.

Un policier municipal (image d'illustration)
Un policier municipal (image d'illustration) Crédit : PASCAL GUYOT / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

Le policier a dû tirer à six reprises pour que le conducteur, qui fonçait sur lui, s'arrête. La scène a eu lieu ce samedi 2 juin au matin à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis. Aux alentours de 9h30, un équipage de la police municipale en patrouille aperçoit une voiture garée en travers du trottoir. À l'intérieur, un homme est en train de découper de la résine résine de cannabis. 

Deux agents font le tour de la voiture quand le conducteur démarre et fonce sur l'un d'eux, qui tire alors six fois dans sa direction, selon deux sources policières. Deux balles viennent se loger dans le pare-brise et quatre dans les portières. L'une transperce la cuisse du conducteur mais sans toucher l'artère fémorale, a précisé l'une des sources.  

L'homme âgé d'une vingtaine d'années, qui s'avère être un militaire affecté à la base aérienne de Creil (dans l'Oise, ndlr), continue sa route et finit par abandonner sa voiture. Il est finalement interpellé environ 300 mètres plus loin par un équipage de la police nationale, "dans un commerce où il s'était réfugié", a-t-on précisé dans l'entourage du maire. 

Les jours du suspect ne sont pas en danger

Une cinquantaine de grammes de résine de cannabis ainsi qu'une dizaine de sachets de conditionnement ont été retrouvés dans le véhicule du militaire, selon la même source. Le suspect, qui n'avait pas le permis de conduire, a été transporté à l'hôpital militaire Begin, à Saint-Mandé (dans le Val-de-Marne, ndlr) mais ses jours ne sont pas en danger, a-t-on précisé. 

À lire aussi
Manifestation à Aulnay-sous-Bois après les violences subies par Théo enquête
Affaire Théo : une expertise révèle que le jeune homme présente une "infirmité permanente"

Deux enquêtes ont été ouvertes : l'une a été confiée au commissariat d'Aulnay-sous-Bois sur le refus d'obtempérer et la détention de stupéfiants, l'autre se concentre sur les violences sur une personne dépositaire de l'autorité publique et sera menée par le commissariat de Montreuil. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Aulnay-sous-bois Seine-Saint-Denis Cannabis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants