1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Roissy : une femme interpellée avec un pistolet chargé dans son sac à l'aéroport
1 min de lecture

Roissy : une femme interpellée avec un pistolet chargé dans son sac à l'aéroport

Info RTL INFO RTL - Une ressortissante indienne a été interpellée lundi 12 août à l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle à Paris. La femme a passé les contrôles de sûreté avec un pistolet chargé dans son bagage cabine.

Des voyageurs passent le portique de sécurité à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle
Des voyageurs passent le portique de sécurité à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle
Crédit : FRED DUFOUR / AFP
Roissy : une femme interpellée avec un pistolet chargé dans son sac à l'aéroport
00:41
Guillaume Chieze - édité par Cassandre Jeannin

Cette histoire a de quoi inquiéter sur la sûreté dans les aéroports. Une ressortissante indienne a été interpellée par les fonctionnaires de la police aux frontières (PAF) à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, à Paris, le lundi 12 août. Elle est parvenue à voyager avec un pistolet chargé dans son bagage cabine.

Accompagnée de ses deux enfants, la femme venait de Bamako (Mali) et se trouvait en transit lorsqu'elle a été arrêtée. L'arme qu'elle transportait a donc passé sans difficulté les contrôles de sûreté de l'aéroport malien. 

Jugée ce mercredi 14 août à Bobigny en Seine-Saint-Denis, elle a été condamnée à 8 mois de prison avec sursis, 5.000 euros d'amende et une interdiction de port d'arme. Au cours du procès, elle a expliqué qu'elle et sa famille étaient sur le point de déménager aux États-Unis et qu'elle souhaitait tenir l'arme hors de portée de ses enfants en la gardant sur elle.

Yeah Samake, son mari et ancien candidat aux élections présidentielles au Mali (en 2018), a laissé un long message sur Facebook dans lequel il explique avoir été "choqué par l'interpellation" de sa femme. "Elle n’est animée d'aucune intention criminelle et d'ailleurs elle supporte à peine mon intérêt pour le port d'arme à feu à domicile", précise-t-il, en ajoutant que leurs deux enfants "ont été séparés" et "placés dans un foyer pour mineurs".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/