1 min de lecture Landes

Coq décapité avec les dents : un homonyme de l'auteur menacé de mort

VU DANS LA PRESSE - Bixente Larralde est le nom de l'homme qui a arraché la tête d'un coq vivant avec ses dents dans une vidéo. C'est aussi le nom d'un Montois, insulté et menacé de mort alors qu'il n'a rien à voir avec cela.

Un coq (illustration)
Un coq (illustration) Crédit : Madaree TOHLALA / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Le hasard fait bien les choses dit l'adage, pourtant, le hasard rend l'existence du Landais Bixente Larralde bien difficile. Ce jeune homme, originaire de Mont-de-Marsan (Landes), porte exactement le même nom que l'individu filmé en train de décapiter un coq vivant avec ses dents.

La vidéo est devenue virale et depuis sa vie est devenue un calvaire. À cause de cette homonymie, le Montois a reçu de nombreuses insultes et menaces de mort sur les réseaux sociaux, rapport le quotidien régional Sud-Ouest

Au début, l'homme d'une vingtaine d'années a expliqué ne pas avoir compris la raison des insultes. Jusqu'à ce que plusieurs messages joignent le lien de la vidéo, qui permet à la victime de comprendre. Malgré une modification de son identité sur les réseaux sociaux, Bixente Larralde reçoit chaque jour des centaines d'insultes et de menaces de mort.

Il est revenu vivre chez ses parents

Certaines personnes ont même contacté son employeur pour lui demander de le licencier. Se sentant menacé, Bixente Larralde a décidé de retourner vivre chez ses parents.  Il a déposé une main courante, et menace de porter plainte si les insultes et menaces se poursuivent.

À lire aussi
Des techniciens EDF en train de réparer une ligne électrique à Wittelsheim (Haut-Rhin) le 1er juin 2010. (illustration) météo
Intempéries dans l'Ouest : 220.000 foyers sans électricité à cause des vents violents

L'auteur des faits, un champion de pelote basque originaire des Pyrénées-Atlantiques, est pour sa part poursuivi pour "acte de cruauté envers les animaux" après une plainte de la Fondation Bardot. Il est également la cible de menaces de mort et d'appels à la haine proférés sur les réseaux sociaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Landes Faits divers Animaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants