1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Rhône : un couple de retraités condamné pour esclavagisme au Portugal
1 min de lecture

Rhône : un couple de retraités condamné pour esclavagisme au Portugal

Joao et Lurdes Machado, qui habitent depuis de nombreuses années dans la région lyonnaise, ont été condamnés par contumace dans leur pays d'origine après deux procès.

Lyon (illustration)
Lyon (illustration)
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Rhône : un couple de retraités condamné pour esclavagisme au Portugal
01:11
Frédéric Perruche & Claire Gaveau

Après une vie d'honnêtes travailleurs, Joao et Lurdes Machado, un couple d'origine portugaise installé dans la région lyonnaise depuis plusieurs décennies, vient de découvrir qu'ils sont condamnés, au Portugal, pour esclavagisme.


La vie de ces quinquagénaires bascule le 17 juillet dernier. Ce jour-là, par la voix de leur avocat portugais, ils apprennent qu'ils sont condamnés à 9 ans de prison ferme. "Ça nous est tombé dessus, ça nous a anéantis. C'est le ciel qui nous est tombé sur la tête", lance Lurdes, contactée par RTL.

L'histoire débute en 2004. Le couple passe alors trois semaines de vacances dans l'exploitation viticole d'un parent en Espagne. Des clandestins sont visiblement employés et mal traités, mais ils ignorent tout de la situation... Jusqu'aux accusations ubuesques portées contre eux. "De ce qu'on nous a dit, on me reproche d'avoir fait à manger pour donner aux cochons et à mon mari, on lui reproche d'avoir gardé les gens dans les vignobles avec des revolvers... Comme si c'était un cowboy", explique-t-elle.

Les fautifs n'ont rien

Lurdes Machado sur RTL

S'ensuivent alors deux procès au Portugal, en leur absence, et cette condamnation définitive à 9 ans de prison. Une situation ubuesque et une décision incompréhensible pour ce couple. "Je suis en dépression et lui, ça se voit à sa tête, il n'est pas bien (...) Les fautifs n'ont rien", poursuit Lurdes alors que Joao aimerait "parler avec la juge" pour comprendre pourquoi ils ont été condamnés à une telle peine.

À lire aussi

La défense lyonnaise du couple réclame une "révision du procès" et la relance d'une instruction équitable au Portugal. "Le problème, toutes les voies de recours semblent épuisées au Portugal. Leur seul espoir c’est demander la révision de l’affaire. Sinon on en sera réduit à demander l’exécution de la peine en France", détaille leur avocat Sylvain Cormier dans les colonnes du Progrès.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/