1 min de lecture Ziad Takieddine

Revirement de Takieddine : un avocat pointe d'autres "indices" contre Sarkozy

Selon l'avocat de l'association anti-corruption Sherpa, Me Brengarth, le revirement du sulfureux intermédiaire ne change rien au dossier à charge contre l'ancien président de la République.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Revirement de Takieddine : un avocat pointe d'autres "indices" contre Sarkozy Crédit Image : ANTONIOL ANTOINE/SIPA | Crédit Média : Valentin Boissais | Durée : | Date : La page de l'émission
Valentin Boissais
Valentin Boissais édité par Coline Daclin

Revirement spectaculaire dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Ziad Takieddine, intermédiaire sulfureux et l'un des principaux témoins à charge contre l'ancien président, a retiré mercredi 11 novembre ses accusations dans une vidéo diffusée par Paris Match et BFMTV

Nicolas Sarkozy exulte : "La vérité éclate enfin", a-t-il écrit dans un communiqué publié sur son compte Twitter. Dans ce dossier, il est mis en examen pour association de malfaiteurs et corruption passive notamment. 

Pour Me Vincent Brengarth, avocat de l'association anti-corruption Sherpa, qui s'est constituée partie-civile dans cette affaire, cette volte-face ne change rien. "La chambre de l'instruction a confirmé la régularité de la procédure et a confirmé l'existence d'indices de nature à justifier la mise en examen de Nicolas Sarkozy", assure-t-il au micro de RTL.

Selon lui, les magistrats disposent "d'autres déclarations d'anciens membres de l'administration libyenne" et de "mouvements suspects de fonds". "On ne voit pas bien comment ça ferait échec aujourd'hui à la poursuite des investigations judiciaires", insiste l'avocat. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ziad Takieddine Affaire Sarkozy Présidentielles
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants