1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Rennes : un jeune tchétchène succombe à une blessure par balle
2 min de lecture

Rennes : un jeune tchétchène succombe à une blessure par balle

Atteint à la tête après une altercation, le jeune homme a été déclaré mort ce jeudi 18 mars soir. Une information judiciaire sera ouverte, entre autres, pour "meurtre en bande organisée"

Photo d'un brassard de police prise à Créteil le 8 décembre 2020.
Photo d'un brassard de police prise à Créteil le 8 décembre 2020.
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Jérémy Billault

Un homme de 23 ans d'origine tchétchène, grièvement blessé par balles mercredi 17 mars après-midi à Rennes, est mort jeudi des suites de ses blessures, a indiqué le parquet de Rennes, en annonçant l'ouverture d'une information judiciaire pour "meurtre en bande organisée". Le jeune homme, né en 1997, atteint à la tête, a été déclaré mort jeudi à 18h10, a annoncé le procureur de Rennes Philippe Astruc dans un communiqué de presse.

"Le pronostic vital de la seconde victime, née en 1996", n'est "pas engagé", a-t-il ajouté.
Les faits se sont déroulés mercredi à 13h40, dans le quartier de Cleunay à Rennes. "Après une courte altercation verbale", un homme a tiré "deux coups de feu" en direction d'un des cinq jeunes hommes réunis devant un magasin Carrefour City. Un des projectiles a atteint la victime à la tête.

Au cours d'une "course poursuite", plusieurs nouveaux coups de feu ont alors été tirés, dont l'un a atteint le frère de la première victime à la hanche.

Un homme interpellé

Un homme de 21 ans, suspecté d'être l'auteur des coups de feu et connu pour des affaires liées aux stupéfiants, a été interpellé quelques minutes après les faits. Il "a fait valoir son droit au silence durant la garde à vue", selon le parquet.

À lire aussi

"Le lieu où se sont déroulés les faits est repéré comme étant un point de revente habituel de produits stupéfiants", a pointé le procureur, précisant que deux autres agressions avaient été recensées "le soir précédent sur les mêmes lieux", "sans qu'un lien ne soit encore formellement établi à ce stade".

La Juridiction interrégionale spécialisée de Rennes (Jirs) s'est saisie de l'affaire, a annoncé Philippe Astruc précisant qu'une information judiciaire serait ouverte vendredi pour "meurtre en bande organisée, tentative de meurtre en bande organisée, association de malfaiteurs en vue de commettre un crime et détention d'armes de catégorie B".

Des faits "d'une exceptionnelle gravité"

"Ces faits, d'une exceptionnelle gravité, ne demeureront donc pas impunis et trouveront une réponse judiciaire d'une particulière fermeté", a-t-il ajouté.

De source proche de l'enquête, la victime la moins grièvement blessée avait été condamnée en juillet 2017 à 5 ans de prison ferme par la cour d'assises des mineurs de Rennes pour "coups mortels" sur un collégien de 13 ans en 2012. Le jeune homme, âgé de 16 ans au moment des faits, avait fait une clé d'étranglement à la victime, lors d'une bagarre dans la cour de récréation du collège de Cleunay.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/