1 min de lecture Justice

Rennes : les prénoms Liam pour une fille et Ambre pour un garçon validés

La cour d'appel de Rennes a reconnu, lundi 27 janvier, les prénoms Liam, pour une fille, et Ambre pour un garçon. Le parquet de Lorient avait lui pointé une confusion de genre.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
RTL Matin du 29 janvier 2020 Crédit Image : LOIC VENANCE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Sina Mir édité par Florise Vaubien

La cour d'appel de Rennes a donné raison à deux couples dans un arrêt rendu lundi 27 janvier : l’un avait décidé d’appeler sa fille Liam, l’autre, son garçon Ambre. Contrairement à ce qu’avait jugé le parquet de Lorient, elle a estimé qu’il n’y avait pas de confusion des genres possibles : la fin d’un combat de deux ans pour ses parents qui demandent aujourd’hui à être reconnus comme victimes.

"Ce n’est pas un crime de l’appeler comme ça", dénonce la mère de la petite Liam sur RTL. "Quand vous voyez les prénoms qui ont été acceptés à la mairie de Lorient comme Angamour, Hawaï, on se dit qu’il y a eu d’autres prénoms bien plus originaux que Liam, et ça n'a pas posé de problème" déplore-t-elle. "On a quand même eu un président qui s’appelait Valéry (Valéry Giscard d'Estaing, ndlr), une ministre des Outre-mer qui s'appelait George (George Pau-Langevin, ndlr) donc soit il y a une justice à deux vitesses, soit c’est du zèle de la part du parquet de Lorient".


Une longue procédure judiciaire qui a un coût, regrette la mère de Liam. Financièrement, il a bien fallu assumer : on n'est pas parti en vacances car ce n'était pas prévu dans notre budget de payer un avocat pendant deux ans". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Lorient Rennes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants