2 min de lecture Faits divers

Quinze ans de prison pour 39 coups de couteau portés à sa femme

Un homme de 57 ans a été condamné mercredi 23 septembre à 15 ans de prison par la cour d'assises du Val-de-Marne .

La déesse de la justice (Illustration)
La déesse de la justice (Illustration) Crédit : JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
AymericParthonnaud1
Aymeric Parthonnaud
et AFP

Un homme de 57 ans a été condamné mercredi 23 septembre à quinze ans de prison par la cour d'assises du Val-de-Marne pour avoir porté 39 coups de couteau à sa femme, après que celle-ci lui avait annoncé avoir noué une relation avec un autre homme. L'épouse avait été hospitalisée pendant neuf jours et s'était vu prescrire 120 jours d'incapacité totale de travail. La peine a été assortie d'un suivi socio-judiciaire de six ans. L'avocate générale avait requis vingt ans de prison.

"J'ai beaucoup de remords, de culpabilité. Je m'en veux énormément", a déclaré l'accusé, qui comparaissait pour tentative de meurtre, avant de demander pardon pour cet "accident". Depuis des années, la vie du couple était émaillée de violences et de brimades. Au cours de la nuit du 1er au 2 mai 2012, dans la cuisine de son pavillon de Villejuif (Val-de-Marne), une nouvelle dispute avait tourné au drame. Quelques jours avant les faits, l'homme avait appris que son épouse avait rencontré un autre homme et qu'elle souhaitait mettre fin à leurs 29 années de vie commune. 

Une "barbarie inouïe"

Selon les déclarations de la victime, cette nuit-là, son mari l'avait réveillée et lui avait intimé l'ordre de se suicider en se pendant à une corde qu'il avait lui-même accrochée à une poutre. Devant son refus, il l'avait malmenée, avant de se saisir d'un couteau et de lui en asséner plusieurs dizaines de coups. L'avocate de la partie civile avait qualifié l'agression de "barbarie inouïe".
 
"Je m'en fous qu'elle crève", avait-il lancé au téléphone en informant lui-même les secours de son geste. L'année des faits, en 2012, 121 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint, a rappelé l'avocate générale. "121 femmes, une de moins, c'est vous", a-t-elle dit en s'adressant à la victime. Au cours des débats, l'accusé a maintenu qu'il avait agi en état de légitime défense, son épouse s'étant jetée sur lui "comme un animal". Toutes les expertises ont contredit sa version. 

À lire aussi
Le Creusot est situé dans le département de Saône-et-Loire faits divers
Les actualités de 6h30 - Une jeune fille échappe à la mort lors d'une fusillade

"C'est ma femme, c'est ma moitié, je l'ai aimée. Comment aurais-je pu faire du mal à cette personne ?", a-t-il demandé. Plusieurs années auparavant, la victime avait envisagé de porter plainte contre son mari pour violences conjugales. Elle ne l'avait pas fait par crainte qu'il s'en prenne à elle ou à leurs deux enfants. Il encourait la prison à perpétuité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Justice Violence
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779829359
Quinze ans de prison pour 39 coups de couteau portés à sa femme
Quinze ans de prison pour 39 coups de couteau portés à sa femme
Un homme de 57 ans a été condamné mercredi 23 septembre à 15 ans de prison par la cour d'assises du Val-de-Marne .
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/quinze-ans-de-prison-pour-39-coups-de-couteau-portes-a-sa-femme-7779829359
2015-09-23 22:01:34
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XptLbbO2ofkuUXi6L18-PQ/330v220-2/online/image/2014/0926/7774518795_la-deesse-de-la-justice-illustration.jpg