1 min de lecture Faits divers

Pyrénées-Atlantiques : un homme poignardé par ses frères

Un homme de 30 ans a été poignardé à Ustaritz après une dispute avec ses deux frères. Le parquet de Bayonne a ouvert une enquête pour tentative de meurtre.

La victime a été prise en charge seulement le lendemain matin par le Samu
La victime a été prise en charge seulement le lendemain matin par le Samu Crédit : Iroz Gaizka / AFP
Marie Gingault

Lundi 27 avril au soir, une dispute entre trois frères a mal tourné, dans une maison d'Ustaritz (Pyrénées-Atlantiques). Âgés de 19, 23 et 30 ans, les trois hommes auraient bu 40 bières ce soir-là, avant de se disputer pour une raison encore inconnue, rapporte France Bleu

Les trois frères vivent ensemble dans cette maison avec leur mère qui est sous curatelle renforcée. Une dispute a éclaté entre eux et les deux plus jeunes se seraient ligués contre leur demi-frère de 30 ans. L'aîné a alors été violemment poignardé au niveau du thorax. 


Les deux frères n'ont prévenu les secours que le lendemain matin après avoir constaté la gravité de la blessure, relate  Évacué par le Samu, la victime a été opérée en urgence dans l’après-midi. Ses frères cadets sont quant à eux toujours en garde à vue prolongée ce mercredi, et répondent aux questions des enquêteurs de la gendarmeries d'Ustaritz, qui tentent de définir le rôle précis des deux suspects dans ce drame.


Selon les premiers éléments, ce serait probablement le plus jeune frère, âgé de 19 ans, qui aurait poignardé son aîné. Le parquet de Bayonne a annoncé l’ouverture d’une enquête pour tentative de meurtre afin de mettre au clair les circonstances de cette dispute familiale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Pays basque Enquête
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants