2 min de lecture Justice

PSG : la défense de Nasser Al-Khelaïfi face à la justice suisse

Soupçonné de "corruption privée" en vue de l'obtention par BeIN Media des droits audiovisuels des Coupes du Monde 2026 et 2030, Nasser Al-Khelaïfi a plaidé sa cause auprès de la justice suisse.

Le président du PSG Nasser al-Khelaïfi le 14 septembre 2015.
Le président du PSG Nasser al-Khelaïfi le 14 septembre 2015. Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Maxime Magnier

Nasser Al-Khelaïfi est un homme aux multiples fonctions. Président du PSG, il est également le directeur du groupe de télévision qatari BeIN Media. C'est en cette qualité qu'il est accusé de "corruption privée" par la justice suisse et a été entendu le 25 octobre dernier à Berne. Il est soupçonné d'avoir accordé des "avantages indus" à Jérôme Valcke, secrétaire général de la Fifa de 2007 à 2015, en vue de l'attribution des droits audiovisuels des Coupes du monde 2026 et 2030 à BeIN Media pour une zone géographique regroupant 24 pays d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

La justice helvétique soupçonne ainsi Nasser Al-Khelaïfi d'avoir usé de deux moyens de corruption. Le premier consisterait en une montre de la marque Cartier évaluée entre 10.000 et 20.000 euros. Dans son audition, en octobre, Jérôme Valcke avait déclaré avoir reçu l'objet "sous son oreiller" dans un hôtel de Doha, la capitale du pays du Golfe, au cours d'un séjour en janvier 2015. Comme le rapporte Le Parisien, les avocats de l'homme d'affaires qatarien "démentent catégoriquement que ce cadeau ait été offert à l’initiative de leur client."

Qui a prêté la villa de Porto-Cervo ?

L'autre moyen de corruption usité dans ce dossier serait lui bien plus compromettant pour le dirigeant du PSG. Accusé d'avoir acheté une luxueuse villa en Sardaigne, à Porto-Cervo, puis de l'avoir mise à disposition de Jérôme Valcke, l'homme d'affaires aurait en réalité, d'après les informations du Parisien, prêté environ 5 millions d'euros en 2014 à "un ami de 20 ans", lui aussi qatarien. À ce sujet, l'un des avocats de Nasser Al-Khelaïfi, Me Marc Bonnant, affirme : "Quelques jours après notre audition du 25 octobre, nous avons produit des pièces à la justice suisse qui démontrent à la fois l’existence de ce prêt et le fait que cette somme d’argent a bien été remboursée à Nasser par son ami, via une société qatarienne immatriculée au registre du commerce de Doha".

Et si c'est justement dans cette villa que Jérôme Valcke a par la suite séjourné, l'entourage du dirigeant qatarien n'y voit qu'un "concours de circonstances", tel qu'il l'a confié au Parisien. Me Stéphane Ceccaldi, l'avocat de Jérôme Valcke, affirme pour sa part que son client a lui-même payé la location de ce bien immobilier. Le propriétaire de la villa doit lui être entendu "dans les prochaines semaines par les procureurs suisses en charge du dossier", précise le quotidien francilien, ajoutant qu'"aucune nouvelle audition ne figure à ce jour" au calendrier judiciaire de Nasser Al-Khelaïfi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Nasser Al-Khelaïfi Paris Saint-Germain
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790878558
PSG : la défense de Nasser Al-Khelaïfi face à la justice suisse
PSG : la défense de Nasser Al-Khelaïfi face à la justice suisse
Soupçonné de "corruption privée" en vue de l'obtention par BeIN Media des droits audiovisuels des Coupes du Monde 2026 et 2030, Nasser Al-Khelaïfi a plaidé sa cause auprès de la justice suisse.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/psg-la-defense-de-nasser-al-khelaifi-face-a-la-justice-suisse-7790878558
2017-11-09 11:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ArCrFQdXadTdEIdUmBX-hA/330v220-2/online/image/2015/0927/7779868339_nasser-al-khelaifi.jpg