1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Procès du 13 novembre : "T'as fait le lâche", lance une victime à Salah Abdeslam
1 min de lecture

Procès du 13 novembre : "T'as fait le lâche", lance une victime à Salah Abdeslam

Les témoignages des parties civiles se succèdent au procès des attentats du 13 novembre 2015. Vladimir, un survivant des attaques, raconte comment lui et sa femme ont survécu.

Salah Abdeslam, le principal suspect des attentats du 13 novembre 2015, debout au premier jour du procès le mercredi 8 septembre.
Salah Abdeslam, le principal suspect des attentats du 13 novembre 2015, debout au premier jour du procès le mercredi 8 septembre.
Crédit : Benoit PEYRUCQ / AFP
Nicolas Barreiro

Le procès des attentats du 13 novembre 2015 se poursuit ce mercredi 29 septembre, deuxième journée dédiée aux parties civiles. À la barre, 19 personnes sont invitées à venir témoigner, toutes victimes ou proches de victimes des attaques autour du Stade de France et du Carillon. 

Chacun leur tour, ils décrivent l'horreur qu'ils ont vécue ce soir-là. "Comme un feu d’artifice mais en 20 fois", explique Vladimir, relayé par nos confrères du Parisien. "La scène de crime je ne peux pas la décrire (…) J’ai ouvert les yeux et j’ai cherché ma femme mais je la trouvais pas. (…) On m’a dit 'Ta femme elle est là, elle est entre deux voitures'. (…) Impossible de la toucher. (…) Une femme lui a fait un garrot, heureusement sinon aujourd'hui elle serait amputée".

Vladimir s'effondre alors en larmes, avant de poursuivre : "La seule chose que j’ai dit à ma compagne c’est 'Ça va bébé ?' Elle a juste bougé un peu son bras comme ça". Il s'en prend ensuite directement à Salah Abdeslam dans le box des accusés, "T’as fait le lâche, tu l’as pas gardée la ceinture sur toi. Tu l’as pas gardée !", assène-t-il en référence à la ceinture d'explosifs que le terroriste a abandonné dans une poubelle de Montrouge. "Nous, on est quoi aujourd’hui, on est des morts vivants, on survit pour nos enfants, mais y’a rien qui avance".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/