1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Procès du 13 Novembre : faut-il vraiment croire le récit de Salah Abdeslam ?
1 min de lecture

Procès du 13 Novembre : faut-il vraiment croire le récit de Salah Abdeslam ?

Le principal accusé du procès des attentats de novembre 2015 livre un récit qui ne correspond pas à de nombreux éléments.

Salah Abdeslam, le principal suspect des attentats du 13 novembre 2015, et les co-accusés Mohamed Amri et Mohamed Abrini au premier jour du procès, le mercredi 8 septembre 2021.
Salah Abdeslam, le principal suspect des attentats du 13 novembre 2015, et les co-accusés Mohamed Amri et Mohamed Abrini au premier jour du procès, le mercredi 8 septembre 2021.
Crédit : Benoit PEYRUCQ / AFP
Procès du 13 Novembre : faut-il vraiment croire le récit de Salah Abdeslam ?
00:02:19
Cindy Hubert - édité par Jérémy Billault

Pendant trois jours, Salah Abdselam a enfin parlé lors du procès des attentats du 13-Novembre, sa dernière chance de s'exprimer. Mais faut-il croire son discours ? Vendredi après-midi, il a présenté ses excuses, en larmes.

Il s'est joué quelque chose pendant ces dernières minutes, même si Salah Abdeslam s'est d'abord ému de son propre sort avant de s'adresser directement aux victimes :"je vous présente mes excuses et mes condoléances, je vous demande de me pardonner". Ces mots sont dérisoires face à la détresse des parties civiles, épuisées par cet accusé qui souffle le chaud et le froid depuis sept mois maintenant.

Depuis trois jours, Salah Abdeslam a développé un récit surprenant des événements. Il affirme qu'on a fait de lui un kamikaze en 24 heures, qu'Abaoud l'a convoqué le 12 novembre pour qu'il se fasse sauter dans un café du 18ème arrondissement de Paris. Mais une fois sur place, il affirme avoir fait demi-tour : "Je n'ai pas voulu tuer ces gens en train de rire et de danser".

Des questions resteront sans réponses

Mais ce récit semble incohérent, rien ne colle avec ce scénario. Les locations de voitures et la téléphonie contredisent la thèse d'un recrutement de dernière minute. Salah Abdeslam se noie dans sa fable, incapable d'en dire plus sur ce café, son nom, son adresse, ou de dire pourquoi il aurait dû agir seul là où tous les autres membres du commando ont agi en équipes.

À écouter aussi

L'accusé devait il se faire exploser au Stade de France comme il l'a confié après son arrestation, ou bien dans le métro comme l'indiquaient ses plans retrouvés dans un ordinateur ? A-t-il appuyé sur le bouton de sa ceinture qui était, les experts l'ont confirmé, défectueuse ? La Cour sait qu'elle ne saura pas tout, un sentiment amer après 113 jours de procès.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notification