1 min de lecture Roman polanski

Polanski accusé de viol : "Une partie de la réponse est déjà là", dit Valentine Monnier

Dans un texte adressé à l'AFP, la photographe française Valentine Monnier explique son choix d'avoir témoigné contre Roman Polanski, près de 45 ans après les faits.

Une Femen proteste contre la projection du film de Roman Polanski "D'après une histoire vraie" à la Cinémathèque française à Paris, le 30 octobre 2017.
Une Femen proteste contre la projection du film de Roman Polanski "D'après une histoire vraie" à la Cinémathèque française à Paris, le 30 octobre 2017. Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy
et AFP

Contre les violences sexuelles, "une partie de la réponse est déjà là" avec la lutte contre l'impunité engagée par une "nouvelle génération d’artistes, de journalistes, d’intellectuels, de politiques" et les associations, estime Valentine Monnier, une photographe française qui a accusé vendredi 8 novembre Roman Polanski de l'avoir violée en 1975.

Dans un texte transmis à l'AFP, elle confirme ne plus souhaiter s'"exposer publiquement" et "remercie sincèrement" ceux qui l'ont soutenue depuis la publication de son témoignage. "J'ai tenu tant d'années, usé de différents exutoires pour résister, pris de nombreuses voies détournées pour le dire autrement, avant de comprendre, dans le pas de femmes exemplaires, que 'le chemin de la vérité était le droit chemin' !" écrit-elle.

Dans Le Parisien, vendredi 8 novembre, Valentine Monnier a accusé Roman Polanski de l'avoir frappée et violée en 1975 en Suisse quand elle avait 18 ans. Une accusation que le réalisateur, par la voix de son avocat, "conteste avec la plus grande fermeté".

La Française n'a jamais porté plainte pour ces faits, qui sont prescrits, mais a précisé avoir choisi de parler en raison de la sortie ce mercredi en France du nouveau film de Roman Polanski, "J'accuse", qui porte sur une erreur judiciaire, l'Affaire Dreyfus. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Roman polanski Viol Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants