1 min de lecture Vladimir Poutine

Paris : une Femen proteste contre la venue de Vladimir Poutine

Lundi 9 décembre, une militante Femen a protesté devant l'Elysée face à la venue de Vladimir Poutine.

A l'entrée de l'Elysée, lundi 9 décembre, une militante Femen a protesté lors de la venue de Vladimir Poutine.
A l'entrée de l'Elysée, lundi 9 décembre, une militante Femen a protesté lors de la venue de Vladimir Poutine. Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP
Chloé
Chloé Richard-Le Bris et AFP

Alors qu'Emmanuel Macron réunit, ce lundi 9 décembre, Volodymyr Zelensky, Vladimir Poutine et Angela Merkel à l'Élysée, en vue de négocier un processus de paix dans l'est de l'Ukraine, une militante Femen scandant des slogans hostiles à Vladimir Poutine a été interpellée devant le parvis de l'Élysée, après avoir réussi à enjamber une barrière.

La militante a rapidement été interpellée par les forces de l'ordre, devant les grilles du palais de l'Élysée. Elle protestait contre la politique de Vladimir Poutine et aurait crié "Stop Putin's war" ("Arrêtez la guerre de Poutine")selon l'Express.

La militante a été plaquée au sol comme le montrent des vidéos circulant sur Twitter et relayées par Inna Shevchenko, Ukrainienne et figure majeure du mouvement. Elle intervient sur Twitter : "Si FEMEN soutient tous les processus de paix, nous ne pouvons rester silencieuses quand un dictateur aussi influent que Poutine est reçu en France. Nous nous devons de rappeler sa responsabilité dans deux guerres actuelles, ainsi que sa politique sexiste, homophobe et répressive."

13 000 morts et un million de blessés depuis 2014

Ces sommets au format "Normandie", en référence à la région française où les dirigeants des quatre pays s'étaient retrouvés pour la première fois en 2014, ne s'étaient plus tenus depuis 2016. 

À lire aussi
Des employés du cimetière enterrent une victime du coronavirus à Saint-Pétersbourg le 6 mai 2020. Russie
Coronavirus en Russie : le bilan humain est-il sous-estimé par Moscou ?

La guerre entre Kiev et les séparatistes prorusses a fait plus de 13.000 morts dans le Donbass, bastion industriel de l'Est ukrainien, et un million de déplacés depuis 2014. Les combats ont fortement baissé en intensité depuis les accords de Minsk en 2015. Mais 80.000 hommes continuent de se faire face de part et d'autre d'une ligne de front qui s'étire sur 500 kilomètres. Chaque mois, des morts sont à déplorer dans des accrochages ou sur des mines. Des concessions sont espérées de la part de Vladimir Poutine. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vladimir Poutine Élysée Crise ukrainienne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants