1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Paris : trois jeunes filles forcées de se prostituer pour payer leurs dettes
1 min de lecture

Paris : trois jeunes filles forcées de se prostituer pour payer leurs dettes

Info RTL INFO RTL - Quatre hommes ont été mis en examen pour proxénétisme aggravé et pour séquestration. Les victimes ont dû se prostituer pendant plusieurs mois.

Deux femmes prostituées (illustration)
Deux femmes prostituées (illustration)
Crédit : REMY GABALDA / AFP
Paris : trois jeunes filles forcées de se prostituer pour payer leurs dettes
00:48
Olivier Boy

Pendant près de trois mois, quatre individus ont forcé trois jeunes femmes à se prostituer, considérant qu'elles avaient des dettes d'argent. Les captives se sont fait piéger il y a trois mois en faisant la connaissance de petits voyous sans envergure à Paris. Sans vraiment se méfier, ces jeunes femmes isolées, en rupture avec leur famille, ont accepté d'écouler pour eux des faux billets de banque en payant avec dans les magasins. Elles se sont cependant fait interpeller et les faux billets qu'elles essayaient d'écouler ont été saisis. Les malfrats ont alors estimé qu’elles avaient une dette envers eux.

Leur calvaire va durer 80 jours, au cours desquels elles sont frappées, séquestrées dans des chambres d'hôtel, et forcées à se prostituer à la chaîne. Elles ont notamment dû subir jusqu'à huit clients par jour, selon leurs déclarations.

C’est l'une des filles qui va réussir, la semaine dernière, à échapper à la surveillance de ses geôliers pendant quelques minutes pour prévenir sa mère. Les policiers du XIXe arrondissement et les enquêteurs de la brigade de répression du proxénétisme (BRP) de la police judiciaire parisienne ont rapidement interpellé les quatre suspects. Ils devraient être mis en examen pour séquestration et proxénétisme aggravé. Ils risquent très gros car, circonstance aggravante, l'une de leurs captives était mineure.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/