1 min de lecture Faits divers

Paris : soupçonné de meurtre, il est interpellé après avoir été libéré par erreur

VU DANS LA PRESSE - Soupçonné d’avoir tué et torturé un homme, Xueli D. a été interpellé une seconde fois par les forces de l’ordre. Il avait été remis en liberté à la suite d’un défaut de procédure.

La police judiciaire française (illustration)
La police judiciaire française (illustration) Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Xueli D., soupçonné d’avoir tué et torturé Jie Z. a été interpellé, vendredi 2 octobre, d’après des sources concordantes. Le 24 septembre, le mis en cause s’était présenté au commissariat de Pantin, en Seine-Saint-Denis, et avait avoué son crime. Mais à la suite d’un défaut de procédure, il avait été remis en liberté

Le 22 septembre dernier, le corps sans vie et mutilé de Jie Z., un Chinois de 34 ans, est retrouvé dans un studio situé au 81 bis de la rue de l'Ourcq, à Paris. Les enquêteurs du 2e district de la police judiciaire parisienne soupçonnent le locataire du logement, Xueli D. : un mandat d’arrêt est alors émis à son encontre. 

Deux jours plus tard, l’homme, âgé de 39 ans, avoue son crime en garde à vue : il est déféré au parquet le lendemain "pour être présenté à un juge d’instruction". Or, ce dernier est débordé : il n’arrivera pas à recevoir Xueli D. dans le délai prescrit par la loi, soit 20 heures. Les forces de l’ordre n'ayant plus le droit de retenir l'homme, celui-ci est alors remis en liberté, explique le Parisien

Dans ce genre de situation, un mandat d'arrêt est censé être rapidement délivré "afin de pouvoir à nouveau interpeller le suspect directement au dépôt du tribunal". Mais dans cette affaire, le mandat d’arrêt n’avait pas été émis à temps. Les policiers ont finalement retrouvé la trace du mis en cause et l’ont interpellé vendredi matin

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Meurtre Torture
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants