1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Orvault : la mère de Pascal Troadec évoque l'existence de "5 millions d'euros"
1 min de lecture

Orvault : la mère de Pascal Troadec évoque l'existence de "5 millions d'euros"

REPLAY - INVITÉE RTL - Renée Troadec, mère du père de famille assassiné à Orvault, assure qu'un trésor est bien au cœur du drame.

Des policiers postés près de la maison de la famille Troadec, à Orvault le 6 mars 2017
Des policiers postés près de la maison de la famille Troadec, à Orvault le 6 mars 2017
Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Orvault : la mère de Pascal Troadec évoque l'existence de "5 millions d'euros"
05:53
Renée Troadec : L'invitée de RTL Soir du 13/03/2017
05:56
Julien Absalon
Julien Absalon

"Un peu de colère et beaucoup de tristesse". Renée Troadec, la mère du père de famille sauvagement assassiné avec sa femme et ses deux enfants, demeure encore stupéfaite par ce drame avoué par son gendre Hubert Caouissin. "Je n'en reviens pas", dit-elle lundi 13 mars sur l'antenne de RTL. "Il n'était pas comme ça. Il était gentil, serviable", se rappelle-t-elle, même s'il est possible qu'il n'ait "peut-être pas guéri" depuis son burn-out d'il y a trois ans.

Une semaine après les aveux, les enquêteurs se penchent toujours sur la piste d'un "trésor" caché, composé de lingots et pièces d'or. Ce jackpot "existe", affirme Renée Troadec qui évoque "50 kg d'or" et une valeur de "cinq millions d'euros". Une somme dont s'était vantée son fils et avait attiré les convoitises de sa sœur Lydie et donc de son compagnon Hubert Caouissin. "On a eu une réunion de famille, ça s'est très mal passé", se rappelle alors la mère, concernant l'éventualité de partager ce trésor. "Ça a fait voler ma famille en éclats (...) On ne veut plus entendre parler de ça".

Aujourd'hui, les enquêteurs tentent toujours de déterminer le rôle exact de Lydie Troadec. Impossible de savoir pour le moment si elle a directement participé à la tuerie. Selon sa mère, elle est restée avec le petit-fils durant la nuit du 16 février. "Sa place n'est pas en prison", estime Renée Troadec même si elle ne peut que constater que sa fille est en détention provisoire pour avoir "nettoyé la voiture de Sébastien (le fils de 21 ans assassiné) et enlevé les tâches de sang". En effet, Lydie Troadec a été mise en examen pour "modification de l'état des lieux d'un crime et recel de cadavres".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/