2 min de lecture Faits divers

Nord : un homme battu et brûlé, trois hommes jugés pour tentative de meurtre

Ce jeudi, les Assises du Nord ont ouvert le procès de trois hommes pour la tentative de meurtre aggravée en 2015 d'un père de famille. Rouée de coups et brûlée, la victime est restée handicapée.

La salle des Assises d'un palais de justice (illustration).
La salle des Assises d'un palais de justice (illustration). Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

Le procès de trois hommes s'est ouvert, ce jeudi 4 mars aux Assises du Nord, pour la tentative de meurtre aggravée en 2015 de Fabien Lherbier, un grutier de 41 ans, resté depuis handicapé. L'homme été roué de coups et brûlé au deuxième degré sur 20% du corps. 

Retour sur les faits : dans la nuit du 27 au 28 mai 2015, Fabien Lherbier quitte son domicile de Libercourt (Pas-de-Calais), en voiture. Il sera retrouvé nu et inanimé par les secours tôt le matin, près de son véhicule calciné dans un champ de Phalempin (Nord). Sévèrement brûlée, la victime présentait un traumatisme crânien, des lésions cérébrales, ainsi que de nombreuses fractures et plaies

Ce père de famille a gardé de graves séquelles de l'agression après une longue hospitalisation : l'homme a perdu la mémoire, notamment concernant la nuit du drame, et se déplace encore "difficilement, en marchant et en fauteuil roulant", a indiqué son avocat Me Damien Legrand.

Une agression partie d'un "mauvais regard"

Dès juin 2015, plusieurs témoignages anonymes et la vidéosurveillance d'une station essence mettent les enquêteurs sur la piste des suspects. Parmi ces témoignages, une personne avait rapporté que cette agression était partie d'un "mauvais regard". Elle avait désigné deux cousins, Mohamed Ainaoui, 19 ans, et Bilal Belgherbi, 20 ans. Une troisième personne, Mohamed Boumaaraf, 22 ans, sera également interpellée et avouera les faits.

À lire aussi
enfants
Nord : un enfant de 6 ans retrouvé mort dans un bassin à Boëseghem

D'après son récit, l'homme était tombé par hasard sur les deux cousins, très alcoolisés, dans la cité. À l'arrivée de Fabien Lherbier, une dispute aurait éclaté avec Ainaoui, Belgherbi assénant un coup de bouteille au quadragénaire. Les deux hommes se seraient ensuite "acharné" sur la victime et auraient contraint Mohamed Boumaaraf d'aller chercher de l'essence. À Phalempin, les cousins auraient mis le feu à la voiture. 

L'expert psychologue a estimé que Boumaaraf était un homme influençable, mais l'accusation le considère comme un complice, notamment parce qu'il n'a pas appelé les secours. De leurs côtés, Ainaoui, comme Belgherbi, ont toujours nié les faits : leur défense ont relevé le manque de preuves matérielles dans cette affaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Agression Tribunaux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants