1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Nord : deux morts dans le crash d'un avion de tourisme
1 min de lecture

Nord : deux morts dans le crash d'un avion de tourisme

Les deux passagers, âgés de 75 et 31 ans, avaient décollé depuis l’aérodrome de Bondues. Une enquête pour homicide involontaire a été ouverte.

Un avion de tourisme, avant son décollage (illustration)
Un avion de tourisme, avant son décollage (illustration)
Crédit : DR
Quentin Marchal & AFP

C'est un drame qui demeure pour l'heure inexpliqué. Un instructeur pilote de 31 ans et un homme de 75 ans ont trouvé la mort ce lundi 23 août dans l'accident d'un avion de tourisme à Wambrechies, près de Lille, dans le Nord, selon les sapeurs-pompiers et le parquet.

Les secours sont intervenus peu avant 16h "suite à la chute d’un aéronef à proximité immédiate de l’aérodrome de Bondues", a rapporté le centre opérationnel d'incendie et de secours du Nord dans un communiqué. "L’appareil s’est embrasé suite à l’impact. Les deux occupants de l’avion sont décédés", poursuivent les pompiers. Selon une source proche des secours, l'avion s'est écrasé dans un champ, à proximité immédiate des pistes.

"Une enquête est ouverte pour homicide involontaire, qui est confiée à la section de recherches de la gendarmerie des transports aériens et à la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) Nord", a déclaré depuis les lieux du drame la procureure de Lille Carole Etienne, dans une vidéo diffusée sur Twitter par un journaliste du quotidien La Voix du Nord.

Une "anomalie technique" à l'origine de l'accident" ?

L'enquête comporte "deux volets", a-t-elle précisé : l'un destiné à "déterminer les raisons techniques qui ont entraîné le crash" et l'autre concerne les "décès". Les victimes sont "un instructeur pilote âgé de 31 ans et une personne qui l'accompagnait, (...) âgée de 75 ans", qui "était peut-être en promenade", l'enquête devant notamment déterminer s'il était "élève ou pas", a poursuivi Carole Etienne.

À lire aussi

Selon les premiers éléments de l'enquête "on peut présumer une anomalie technique, qui semble avoir été pressentie par le pilote, (...) Il semble qu'il y ait eu une promenade d'une demi-heure de vol et un retour à l'aérodrome avec l'identification d'une anomalie qui n'était pas une identification de détresse, (...) mais d'un retour prioritaire", a-t-elle précisé. 

Au mois de juin, trois personnes étaient déjà décédées dans l'accident d'un autre avion de tourisme peu après son décollage de l'aérodrome de Bondues.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/