2 min de lecture Justice

Nice : le "faux-mannequin" devant les tribunaux pour "viols par surprise"

Le retraité azuréen de 68 ans a été accusé de "viols par surprise" par trois de ses victimes, auprès desquelles il s'était fait passer pour un séduisant jeune homme. Il est aujourd'hui renvoyé devant la justice.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Nice : le "faux-mannequin" de 68 ans, renvoyé devant les tribunaux pour "viols par surprise" Crédit Image : Philippe LOPEZ / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard et Joanna Wadel

Le Niçois de 68 ans dissimulait son identité derrière celle d'un faux jeune homme à l’apparence séduisante, proposant à ses prétendantes une rencontre inspirée des livres 50 nuances de Grey

Par ce stratagème, le sexagénaire dégarni et bedonnant aurait amené plusieurs femmes à avoir des rapports sexuels avec lui, les yeux bandés dans une chambre plongée dans l'obscurité. Les faits pour lesquels cinq victimes ont engagé des poursuites se sont déroulés en 2009, 2014 et 2015. 

Après deux ans d'instruction, l'homme accusé de "viols par surprise" par trois des plaignantes, avait bénéficié en 2018 d'un non-lieu prononcé par la chambre de l'instruction d'Aix-en-Provence, qui avait estimé que les faits de "viols par surprise" n'étaient pas qualifiés. 

À lire aussi
Quatre mois de prison ferme pour avoir violemment fessé son beau-fils de 6 ans (photo d'illustration). Bas-Rhin
Alsace : prison ferme pour une série de violentes fessées sur un garçon de 6 ans

Un an plus tard, l'affaire connaît un nouveau rebondissement, et le faux top model s'apprête à comparaître devant les tribunaux. Selon Nice-Matin, le non-lieu a été invalidé mercredi 23 janvier par la Cour de cassation, saisie par les plaignantes, qui renvoie l'affaire devant la cour d'appel de Montpellier, conduisant le dossier aux assises

Des dizaines de femmes piégées

Le retraité, inscrit sur plusieurs sites de rencontre, se faisait passer pour Anthony Laroche, un jeune designer monégasque au physique avantageux. Une identité fictive que l'accusé aurait utilisée comme appât pour attirer de nombreuses femmes dans son lit. 

Doté de comptes Facebook et Twitter affichant une photo de profil volée, il était en contact avec un total de 342 femmes résidant en France, dont 24 se seraient rendues chez lui. Cinq d'entre elles ont souhaité déposer plainte. 

Elles affirment n'avoir découvert sa véritable apparence, "un vieil homme voûté à la peau fripée", qu'après avoir eu des rapports sexuels avec ce dernier dans l'obscurité, condition "non-négociable" du rendez-vous

Le "viol par surprise" est puni de quinze ans de prison

Pour la plus haute juridiction, il s'agit bien de "viols par surprise", soit un "acte de pénétration sexuelle obtenu par un homme à l’aide d’un stratagème visant à tromper la victime sur son identité civile et physique parce qu’il savait que la victime n’aurait jamais accepté une relation sexuelle avec lui", rapporte le quotidien local. 

Des faits pour lesquels le violeur présumé encourt jusqu'à quinze ans de prison. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Faits divers Viol
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796371262
Nice : le "faux-mannequin" devant les tribunaux pour "viols par surprise"
Nice : le "faux-mannequin" devant les tribunaux pour "viols par surprise"
Le retraité azuréen de 68 ans a été accusé de "viols par surprise" par trois de ses victimes, auprès desquelles il s'était fait passer pour un séduisant jeune homme. Il est aujourd'hui renvoyé devant la justice.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/nice-le-faux-mannequin-devant-les-tribunaux-pour-viols-par-surprise-7796371262
2019-01-29 13:39:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2W3Ka5PNnEEexElpgWU5-g/330v220-2/online/image/2018/0506/7793286006_la-ville-de-nice.jpg