1 min de lecture Nancy

Nancy : un professeur extorque 3 millions d'euros grâce à de fausses inventions

Un professeur de physique de la faculté de Nancy a fait valoir des inventions révolutionnaires pour attirer des investisseurs. Il n'a jamais fourni le moindre produit.

>
Nancy : un professeur extorque 3 millions d'euros grâce à de fausses inventions Crédit Image : RTL | Crédit Média : Samuel Goldschmidt | Durée : | Date :
Générique 6
Samuel Goldschmidt édité par Ryad Ouslimani

Un professeur de physique sera jugé ce jeudi 18 juin et vendredi à Nancy. Il est poursuivi pour l’extorsion de près de 3 millions d’euros en vendant des inventions dont personne n’a jamais vu la couleur. L’enseignant à la faculté de Nancy avait par exemple vendu le concept d’une batterie révolutionnaire pour enfermer des quantités d’énergie phénoménales dans le volume d’un smartphone. 

"Son invention était sur une table, cachée dans une boite. Il branchait un fil électrique quelques secondes pour ensuite alimenter des produits qui consomment énormément d’énergie comme une lampe allogène, qui avec 10 secondes de recharge pouvait marcher 5, 10, 20 minutes", raconte Me Nicolas Pasina, avocat de 30 plaignants. "Finalement les gens étaient bluffés", assure-t-il. 

Quelque 160 investisseurs mettent de l’argent pour développer cette invention cachée dans un coffre pour la protéger. En effet, Bill Gates lui-même était intéressé et l’Élysée avait demandé un rendez-vous, raconte l’inventeur. C’est le commissaire aux comptes scrupuleux de l’une des 6 sociétés créées par le professeur qui va alerter le procureur, devant des comptes très suspects.

Au lieu de recherches scientifiques, le professeur avait acheté moult appartements à Nancy, dont il faisait le tour en berline de luxe. Il comparait donc pour escroquerie. La batterie révolutionnaire reste quant à elle invisible.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nancy Escroquerie Justice
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants