1 min de lecture Essonne

Essonne : il ne déclare pas le décès de sa mère et perçoit sa retraite pendant 25 ans

VU DANS LA PRESSE - Un homme de 70 ans a été condamné pour escroquerie envers la Caisse nationale d’assurance vieillesse car il n'a pas déclaré le décès de sa mère, lui permettant de toucher sa retraite.

Une personne remplissant son dossier de retraite avec un conseiller de la CNAV à Paris. (illustration)
Une personne remplissant son dossier de retraite avec un conseiller de la CNAV à Paris. (illustration) Crédit : DURAND FLORENCE/SIPA
Venantia
Venantia Petillault

Plus de 160.000 euros de 1995 à 2019. Jeudi 11 juin, un habitant de Ris-Orangis âgé de 70 ans a été jugé au tribunal d'Évry pour "escroquerie faite au préjudice d'un organisme de protection sociale pour l'obtention d'une allocation ou prestation indue commise du 1er janvier 2008 au 13 février 2019".

Condamné à une peine d'un an de prison avec sursis, le prévenu doit également rembourser la somme de 65. 526 euros à la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav). Sa fille de 46 ans, qui l'a aidé à falsifier un certificat de décès, écope d'une amende de 2.000 euros dont 1.000 euros avec sursis, selon les informations du Parisien.

Début 2019, la Société générale a demande à la Cnav de vérifier que cette dame de 104 ans, décédée en 1995, qui ne se déplace jamais en agence, est toujours en vie. Pour se tirer d'affaire, le prévenu a falsifié le certificat de décès émis par le consulat du Portugal mais la supercherie étant trop grossière, et le septuagénaire et sa fille ont été placés en garde à vue en février 2019.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Essonne Décès Retraites
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants