2 min de lecture Enquête

Nancy : passé à tabac par des jeunes, un sexagénaire dans un état critique

Le pronostic vital de la victime de 62 ans est fortement engagé après avoir été passé à tabac par six individus dimanche à la gare de Nancy. Les suspects, dont trois mineurs ont depuis été interpellés.

La ville de Nancy, en Lorraine
La ville de Nancy, en Lorraine Crédit : RTL
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et AFP

Six individus, dont trois mineurs, ont été interpellés après avoir passé à tabac un homme de 62 ans à la gare de Nancy dimanche, a-t-on appris lundi 24 juin auprès du parquet. La victime est actuellement dans un état critique, son pronostic vital étant fortement engagé selon le médecin légiste.

"Un groupe d'une demi-douzaine de jeunes s'en est pris pour une raison inexpliquée à cet homme", a indiqué le procureur de la République à Nancy, François Pérain. Trois des suspects, dont deux sont des ressortissants kosovar et turc, avaient été interpellés dimanche peu après les faits, commis vers 22 heures, et placés en garde à vue.

Deux sont âgés de 14 ans et le troisième de 15 ans. Ils sont hébergés dans un foyer pour mineurs, selon une source policière. Une jeune majeur de 19 ans et deux hommes âgés de 23 ans ont été aussi interpellés lundi après-midi et placés en garde à vue, a annoncé François Pérain. Deux d'entre eux ont été identifiés à la suite de l'exploitation des images de vidéosurveilance de la gare.

Son pronostic vital fortement engagé

Une première scène de violences s'est déroulée dans la gare, puis une seconde sur le parvis, où une bicyclette a été lancée en direction du sexagénaire. Selon la source policière, les jeunes ont importuné la victime, l'ont fait tomber au sol avant de lui porter des coups à la tête.

À lire aussi
La ville de Villiers-le-Bel, dans le département du Val d'Oise faits divers
Villiers-le-Bel : l'IGPN saisie après la mort d'un motard lors d'un contrôle policier

La victime a été déclarée en état de mort cérébrale dans la nuit de dimanche à lundi. "Son état évoluant au cours de l'après-midi, le médecin légiste a conclu à un pronostic vital fortement engagé", a souligné le procureur. "Le médecin légiste a relevé l'existence d'un saignement intracrânien avec œdème majeur et engagement cérébral", a décrit François Pérain.

Une rumeur d'exhibition sexuelle

Lors de leur garde à vue, les trois adolescents ont évoqué "une rumeur portant sur une exhibition sexuelle commise par la victime" pour expliquer les violences, reconnues par deux d'entre eux, a-t-il précisé. La victime est défavorablement connue de la justice, (mais) elle n'avait jamais été mise en cause pour des faits de nature sexuelle", a relaté François Pérain.

Il s'agit d'un homme "en grande précarité", "pris en charge par l'hôtel social (dispositif d'hébergement pour les personnes en difficultés financières et sociales, ndlr)", selon le magistrat. La sûreté départementale de Nancy, chargée de l'enquête, a lancé un appel à témoins, selon le procureur. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enquête Faits divers Nancy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants