1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Mort de Maxime Beltra : ce que l'on sait du décès du jeune homme de 22 ans
2 min de lecture

Mort de Maxime Beltra : ce que l'on sait du décès du jeune homme de 22 ans

Neuf heures après avoir reçu une injection du vaccin Pfizer/BioNTech, Maxime Beltra est décédé d'un œdème. Le père de la victime semble convaincu que le vaccin est la cause du décès mais les allergies du jeune homme restent une cause plus probable.

Photo d’une seringue de vaccin Pfizer/BioNtech contre le Covid-19. (Illustration)
Photo d’une seringue de vaccin Pfizer/BioNtech contre le Covid-19. (Illustration)
Crédit : FRED TANNEAU / AFP
Nicolas Barreiro

"Mon fils avait 22 ans". Une vidéo publiée le lundi 27 juillet sur Facebook sème la discorde sur les réseaux. Sur celle-ci, Frédéric Beltra, filme fixement un certificat numérique européen de vaccination portant le nom de Maxime Beltra, son fils, décédé neuf heures après avoir reçu une dose de la solution Pfizer/BioNTech contre la Covid-19.

Le père explique alors que son "seul fils", âgé de 22 ans, "est décédé après un choc allergique à 23h après avoir été vacciné à 14h". Le jeune homme s'était fait vacciner lundi à Sète afin de pouvoir partir en vacances en Grèce cet été. Depuis sa diffusion, cette vidéo a massivement été partagée sur les réseaux sociaux, principalement par des opposants au passe sanitaire et à la vaccination.

Deux jours après son décès, une information judiciaire en "recherche des causes de la mort" a été ouverte. Une autopsie sera également réalisée à l'initiative du juge d'instruction, a précisé le parquet de Montpellier à l'AFP. Le parquet ajoute tout de même que "l'autopsie ne sera sans doute pas conclusive". Effectivement, les allergies de la victime semblent être la cause la plus probable du décès.

L'état de santé du jeune homme

"Même s’il est établi à l’issue que le décès résulterait d'une allergie, il est d’ores et déjà fait état de ce que le jeune homme aurait absorbé peu avant son décès un aliment pour lequel il avait une allergie connue", a déclaré le parquet de Montpellier. Des investigations complémentaires seront "sans doute nécessaires". 

À lire aussi

La victime avait ingéré un aliment à base d'arachide, des cacahuètes, peu après sa vaccination. Or, il y était allergique dans sa jeunesse, comme l'a confirmé son père à l'antenne de RTL jeudi 29 juillet : "Il avait un terrain allergique très violent (…) Maxime avait fait plusieurs œdèmes, on les avait toujours solutionnés très rapidement". Frédéric Beltra semble toutefois convaincu que le décès de son garçon n'est pas lié à cette allergie, "notre fils, c'était un dieu grec. (…) Il n'a plus jamais fait d'œdème depuis l'âge de ses 7 ans et là c'est pas un œdème qu'il a eu c'est une explosion de l'organisme".

Selon des experts contactés par RTL, une réaction allergique aussi importante qu'un œdème à peine neuf heures après l'injection parait tout simplement impossible. En revanche, on est en droit de se demander si la solution a pu entrer en conflit avec un médicament administré pour traiter le jeune homme ou même s'il a amplifié la réaction allergique provoquée par l'arachide. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/