1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Mireille Knoll : un des suspects nie le caractère antisémite du meurtre
1 min de lecture

Mireille Knoll : un des suspects nie le caractère antisémite du meurtre

Le meurtre de Mireille Knoll en mars à Paris, qualifié d'antisémite par la classe politique et le parquet, avait suscité l'émotion. L'un des deux suspects est revenu sur ses déclarations et nie formellement le caractère antisémite du meurtre.

Mireille Knoll
Mireille Knoll
Crédit : Laetitia PERON / AFP
Meurtre Mireille Knoll
01:52
Thomas Prouteau & Thibaut Deleaz

Mireille Knoll, assassinée "parce qu'elle était juive". Ces mots figuraient sur les banderoles lors de la marche blanche du 28 mars dernier. Ils étaient ceux aussi du président Emmanuel Macron. La vieille dame de 85 ans avait été poignardée à mort chez elle à Paris, mais l'un des deux suspects conteste formellement le mobile antisémite.

Alex, l'un des deux hommes présents chez Mireille Knoll l'après-midi du meurtre est revenu sur sa version des faits. En garde à vue, il avait évoqué une conversation entre la victime et son comparse, Yacine, au sujet de la "bonne situation des juifs". Mais aujourd'hui, l'homme de 22 ans affirme que cette conversation n'a jamais eu lieu, et qu'il était sous le choc lors de ses premières déclarations. C'est pourtant l'une des raisons qui ont poussé la justice à retenir la suspicion d'antisémitisme.

Les deux suspects s'accusent mutuellement du meurtre de la vieille dame. Dans son audition, Alex assure qu'il "ne pense pas que Mireille Knoll ait été tuée parce qu'elle était juive". Il maintient en revanche avoir entendu Yacine crier "Allahou Akbar" en la poignardant à de multiples reprises. C'est à Yacine maintenant de s'expliquer devant les juges mardi 22 mai.

Comment peut-on croire des menteurs, des assassins ?

Daniel Knoll, fils de la victime

Daniel Knoll, le fils de la victime, confie au micro de RTL ne pas être étonné de ce changement dans les propos des suspects. "Ce sont des lâches, leur parole n'a aucune valeur pour moi", explique-t-il. "Comment peut-on croire des menteurs, des assassins ?", interroge Daniel Knoll, tout en assurant que pour lui, "ce qu'ils ont dit au départ reste tout à fait valable".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/