2 min de lecture Faits divers

Meurtre de Mireille Knoll : les deux suspects s'accusent l'un l'autre

Selon nos informations, l'un des suspects accuse l'autre d'avoir crié "Allahou Akbar" au moment de poignarder l'octogénaire. La justice, qui a retenu le caractère antisémite du meurtre, ne considère pas qu'il s'agit ici d'un acte de terrorisme.

>
Télécharger Meurtre de Mireille Knoll les deux suspects s'accusent l'un l'autre Crédit Image : FRED TANNEAU / AFP | Crédit Média : Thomas Prouteau | Durée : | Date :
Thomas Prouteau et La rédaction numérique de RTL

Une marche blanche aura lieu mercredi 28 mars en mémoire de Mireille Knoll. Cette vieille dame digne et modeste avait échappé à la Rafle du Vel-d'Hiv en 1942, mais elle a été victime de l'antisémitisme à 85 ans. Elle a été poignardée chez elle, avant que l'on ne retrouve son corps carbonisé. Deux hommes ont été mis en examen pour "homicide volontaire" à caractère antisémite et "vol aggravé". Ils ont été placés en détention provisoire. Mais au lendemain de ce crime particulièrement barbare, les versions des deux suspects divergent.

Selon des sources judiciaires à RTL, Alex, l'un des suspects âgés de 21 ans, accuse l'autre d'avoir crié "Allahou Ahkbar". En fait, il rejette la responsabilité du crime sur son comparse Yassine. Selon lui, au moment de poignarder la vieille dame, il a crié à de nombreuses reprises "Allahou Akbar". C'est pour cette raison que la Justice a retenu le caractère antisémite du meurtre de Mireille Knoll. Yassine dément et rejette à son tour la responsabilité sur son complice.


La justice ne considère pas qu'il s'agit pas ici de terrorisme. Le scénario retenu par les enquêteurs est celui d'un cambriolage qui a mal tourné. Yassine connaissait l'octogénaire. Sa mère vit dans l'immeuble. Il lui rendait parfois de petits services et n'a aucun signalement pour radicalisation. En revanche, il a été condamné en 2017 à plusieurs mois de prison pour avoir tenté d'agresser sexuellement la fille de l'auxiliaire de vie de Mireille Knoll seulement âgée de 12 ans.

À lire aussi
Le Mont-Saint-Michel a été évacué dimanche 22 avril faits divers
Évacuation du Mont-Saint-Michel : un individu interpellé

Des versions contradictoires

L'autre suspect a un lourd passé de vols avec violence. Les deux hommes n'ont pour le moment pas été confrontés l'un à l'autre. Pourquoi ont-ils soudainement basculé dans la barbarie ? L'enquête doit désormais s'attacher à le déterminer.


Le meurtre de cette octogénaire suscite une vive émotion dans la communauté juive et dans le monde politique, un an après celui de Sarah Halimi, une femme juive de 65 ans tuée par son voisin. Après près d'un an de bras de fer judiciaire, la juge d'instruction en charge de cette affaire avait finalement retenu le caractère antisémite.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Antisémitisme Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792793187
Meurtre de Mireille Knoll : les deux suspects s'accusent l'un l'autre
Meurtre de Mireille Knoll : les deux suspects s'accusent l'un l'autre
Selon nos informations, l'un des suspects accuse l'autre d'avoir crié "Allahou Akbar" au moment de poignarder l'octogénaire. La justice, qui a retenu le caractère antisémite du meurtre, ne considère pas qu'il s'agit ici d'un acte de terrorisme.
http://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/meurtre-de-mireille-knoll-les-deux-suspects-s-accusent-l-un-l-autre-7792793187
2018-03-27 14:09:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Un0uJEMpaVqCgXXlzaQy4A/330v220-2/online/image/2018/0221/7792365622_un-officier-de-police-illustration.jpg