1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Meurtre de Lola : Dahbia B., la meurtrière présumée, visée par une main courante en 2019
1 min de lecture

Meurtre de Lola : Dahbia B., la meurtrière présumée, visée par une main courante en 2019

VU DANS LA PRESSE - La meurtrière présumée de Lola, actuellement en détention, a agressé le personnel d'un cabinet médical à Paris en 2019.

L'écusson de la Police nationale
L'écusson de la Police nationale
Crédit : AFP
micros
La rédaction numérique de RTL

De nouveaux éléments affluent sur le passé judiciaire de Dahbia B., la meurtrière présumée de Lola. Le 31 juillet 2019, elle avait agressé deux secrétaires d'un cabinet médical à Paris. 

Selon des images enregistrées par un smartphone, Dahbia B. aurait refusé de payer la consultation, au motif qu'elle n'avait pas demandé les soins reçus, rapporte BFM-TV, mardi 25 octobre. Elle était alors entrée dans une colère folle et avait frappé les deux secrétaires médicales, l'une d'elles avait répondu aux coups. Avant de partir, elle avait menacé de "revenir", ajoutant : "vous ne savez pas de quoi je suis capable". Les deux secrétaires médicales avaient alors déposé une main courante. Dahbia B. était finalement revenue au cabinet, accompagnée d'un ami qui a fini par payer une partie des soins.


Cette femme d'origine algérienne, actuellement en détention, a été mise en examen pour le meurtre et le viol de Lola. Les circonstances tragiques de la mort de l'enfant, violentée, asphyxiée et retrouvée le 14 octobre dans une malle dans la cour de son immeuble, ont suscité une vive émotion dans le pays.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire