1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Meurtre au Venezuela : le faux majordome était un baron du crime
1 min de lecture

Meurtre au Venezuela : le faux majordome était un baron du crime

PODCAST - Le 29 avril 2012, le tronc de Paul Wolnerman est découvert sur une place au Venezuela. Son majordome l'a assassiné avec l'aide d'un chauffeur de taxi. Il a caché sa véritable identité : un ancien baron de la drogue.

La station balnéaire de Puerto La Cruz au Venezuela, où vivait Paul Wolnerman.
La station balnéaire de Puerto La Cruz au Venezuela, où vivait Paul Wolnerman.
Crédit : Oniblis photography / https://www.flickr.com/photos/oniblis/3326818569/
Le majordome-tueur et baron de la drogue
45:36
Jean-Alphonse Richard & Marie Bossard

Le 29 avril 2012, un corps est retrouvé sur une plage de Puerto La Cruz, une station balnéaire du Venezuela. Un tronc humain est retrouvé dans un sac marin. Il manque la tête, les jambes et les bras de la victime. Dans les jours qui suivent, le corps ne parvient pas à être identifié.

Ce n'est qu'un mois plus tard que les autorités vénézuéliennes sont prévenues qu'un ressortissant français n'a pas donné de nouvelles à ses proches depuis plusieurs semaines. Paul Wolnerman, âgé de 70 ans, est un ancien dentiste et est installé au Venezuela depuis 2005-2006. C'est sa fille qui vit en Bourgogne qui a donné l'alerte. Elle explique que depuis fin avril il est impossible pour elle de converser avec son père. C'est toujours son majordome, Marco Ferrari qui répond et trouve des excuses. Le 25 juillet 2012, soit trois mois après la découverte du corps, l'ADN confirme que la victime est bien Paul Wolnerman.

Marco Ferrari, son majordome, va très vite apparaitre comme suspect. Il a procuration sur ses comptes bancaires et les a, apparemment, vidés. Il aurait agi avec un chauffeur de taxi, Roger Rendon. Ce dernier est vite interpellé et avoue tout. Marco Ferrari lui a offert 28.000 bolivares soit 2.300 euros pour assassiner Paul Wolnerman et le découper. Le majordome s'est volatilisé depuis le 27 avril. La police découvre qu'il s'appelle en fait Ugo Marchic, un franco-italien, baron de la drogue dans les années 90 au Venezuela.

Nos invités

Me Vincent Ollivier, avocat des enfants de Paul Wolderman et auteur du livre "Fraternels" aux éditions Flammarion.

À lire aussi

Jérôme Pierrat, journaliste spécialisé dans le grand banditisme.
Gilles Leclaire, ancien patron de l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants.

Soumettre une affaire

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jean-Alphonse Richard. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/