1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Marseille : l'enquête sur la mort de Souheil El Khalfaoui, tué par un policier, classée sans suite
2 min de lecture

Marseille : l'enquête sur la mort de Souheil El Khalfaoui, tué par un policier, classée sans suite

Selon l'IGPN, le policier qui a tué Souheil El Khalfaoui en août dernier à Marseille lors d'un contrôle routier a fait "un usage réglementaire" de son arme. Une version contestée par les proches du jeune homme qui assurent que ce dernier ne s’était pas montré agressif.

Logo de l'IGPN (Inspection Générale de la Police Nationale)
Logo de l'IGPN (Inspection Générale de la Police Nationale)
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Florise Vaubien & AFP

Une version contestée par les proches de Souheil El Khalfaoui mais validée par la police des polices. Les investigations avaient été menées par l'IGPN sur la mort de ce jeune homme, âgé de 19 ans, tué par balle par un policier à Marseille le 4 août dernier lors d’un contrôle routier. Pour motif de "légitime défense", l’enquête a été classée, a annoncé le 28 janvier une source proche du dossier. "Nous n'avons pas été très surpris, c'est classiquement ce qui se produit", a déploré la tante de Souheil, Samia El Khalfaoui, jointe par l'AFP.

C'est en décembre dernier que le parquet a classé cette enquête de l'IGPN (inspection générale de la police nationale), d'après une annonce vendredi de la procureure de Marseille Dominique Laurens à l'AFP, confirmant les informations du site Actumarseille. 

La police des polices a conclu que le policier avait fait "un usage réglementaire" de son arme. 

Une autre enquête toujours en cours

Le 4 août 2021, le drame s’était produit dans le quartier de la Belle-de-Mai, situé dans le 3e arrondissement : une source policière rapporte que Souheil El Khalfaoui avait refusé de se soumettre à un premier contrôle, et légèrement heurté un policier-adjoint pour s’échapper. Le lendemain, sa voiture en stationnement avait été repérée par les forces de l’ordre. Le conducteur avait fait une marche arrière et percuté un agent, toujours selon cette source policière. L’homme avait tenté de repartir mais un policier avait alors ouvert le feu le touchant mortellement.

À écouter aussi

L’affaire avait suscité une vive émotion dans ce quartier nord de la cité phocéenne. La famille de Souheil El Khalfaoui, qui conteste la thèse de la légitime défense, avait organisé une marche blanche en novembre dernier pour demander "la vérité". Les proches du jeune homme décédé avaient assuré que, selon plusieurs témoignages, Souheil El Khalfaoui ne s'était pas montré agressif envers les agents de police et n'avait pas tenté de partir.

À noter que des investigations, menées par la police judiciaire, sont toujours en cours. Cette autre enquête porte "sur les conditions dans lesquelles le jeune homme" a utilisé son véhicule "à l'encontre des policiers procédant au contrôle".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/