1 min de lecture Faits divers

Marcel Campion : la Cour des comptes porte plainte pour des propos "injurieux"

La Cour des comptes a porté plainte contre le forain Marcel Campion après des propos considérés comme injurieux et diffamatoires tenus à son encontre. La maire de Paris, Anne Hidalgo, avait elle aussi déposé une plainte début mai.

Marcel Campion, le 1er septembre 2017 à Paris
Marcel Campion, le 1er septembre 2017 à Paris Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Sarah Duhieu
Sarah Duhieu
et AFP

Des critiques particulièrement violentes. La Cour des comptes a porté plainte contre le forain Marcel Campion, qui a tenu des propos considérés comme injurieux et diffamatoires à son encontre, a indiqué ce mardi 14 mai un porte-parole de la juridiction financière.

Lors d'une réunion publique fin avril, Marcel Campion avait mis en cause l'intégrité des magistrats de la Cour. Celle-ci avait relevé dans un rapport de 2017 d'importantes "irrégularités" dans l'attribution de contrats à l'entrepreneur, dont celui de la grande roue installée place de la Concorde.

"J'ai donné tous les justificatifs, mais presque rien n'a changé dans leur rapport", avait assuré l'entrepreneur forain, selon des propos rapportés par Le Monde. "La cour régionale des comptes, c'est des gangsters (...) de vieux magistrats pourris", avait-il déclaré. L'homme avait déposé plainte contre ce rapport pour dénonciation calomnieuse, faux et usage de faux.

Une autre plainte déposée par Anne Hidalgo

La plainte de la Cour des comptes, déposée le vendredi 10 mai auprès du parquet de Paris, vient s'ajouter à celles déjà déposées début mai par la maire de Paris Anne Hidalgo (PS) et son adjoint au logement Ian Brossat (PCF), visés eux aussi par des propos jugés injurieux lors de cette réunion.

À lire aussi
Le vélo avec lequel circulait le présumé cambrioleur faits divers
Nîmes : le cambrioleur présumé circulait à vélo sur l'autoroute A9

Toujours d'après Le Monde, Marcel Campion, qui souhaite être candidat aux élections municipales parisiennes en 2020, avait qualifié Ian Brossat d'"escroc", de "petit merdeux" et d'"avorton", et la maire de Paris Anne Hidalgo de "salope".

Depuis des mois, la guerre est ouverte entre le "roi des forains" et la maire de Paris, qui a décidé en 2017 de lui retirer l'autorisation d'installer un marché de Noël sur les Champs-Élysées. La mairie lui reprochait de ne pas vendre des produits artisanaux de la région, mais provenant de Chine, et ce, à un prix excessif.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Plainte Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants