1 min de lecture Justice

Manifestant frappé au sol : le policier "n'a pas du tout" perdu ses nerfs, dit son avocat

VU DANS LA PRESSE - Alors qu'un policier a été filmé en train d'asséner des coups de poing à un manifestant samedi 18 janvier, lors d'une manifestation, son avocat soutient qu'il n'avait "pas du tout" perdu ses nerfs.

Des forces de police françaises (illustration)
Des forces de police françaises (illustration) Crédit : GERARD JULIEN / AFP
Venantia
Venantia Petillault

De nouveaux soupçons de violences policières émergent. Alors qu'une vidéo virale a montré qu'un policier avait porté des coups à un manifestant samedi 18 janvier, en marge d'une manifestation des "gilets jaunes", l'avocat du policier a déclaré que son client n'avait "pas du tout" perdu ses nerfs en exécutant ces gestes.

En effet, maître Jérôme Andrei a assuré sur Franceinfo que le policier a agi de cette manière afin d'éviter de "prendre des crachats sanglants en plein visage". Selon la défense, le policier aurait seulement interpellé le manifestant dans la foule, qui lui aurait alors asséné des coups. 

Tandis que le policier aurait allongé l'homme pour lui apporter les premiers secours, le manifestant l'aurait insulté puis lui aurait projeté un "crachat sanglant qui lui arrive en pleine bouche", détaille l'avocat. "Ce monsieur va recommencer son geste en disant 'j'ai le sida, tu vas crever'. C'est à ce moment qu'il y a un coup qui part, une percussion, une gifle", argue maître Andrei. 

Il ne s'agirait donc pas d'une perte de sang froid de la part du policier, mais d'un geste de défense afin d'éviter un nouveau crachat. Le policier s'est dit "un petit peu choqué de voir les proportions" que cette histoire a prise. 

À lire aussi
Le ministre de la Santé Olivier Véran et le Premier ministre Edouard Philippe lors des questions au gouvernement le 24 mars coronavirus
Coronavirus : 5 nouvelles plaintes contre des membres et des ex-membres du gouvernement

Le manifestant sera jugé en février pour "violences volontaires" sur des policiers. Il a aussi porté plainte contre trois policiers, dont le client de maître Andrei pour "violences volontaires".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Violences Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants