2 min de lecture L'heure du crime

Luc Tangorre: Retour en prison !

REPLAY - Le violeur multirécidiviste Luc Tangorre est de nouveau condamné à trois ans et six mois de prison.

L'Heure du Crime - Pradel L'heure du crime Jacques Pradel iTunes RSS
>
Luc Tangorre: Retour en prison ! Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel et Emilien Vinee

A la Une aujourd’hui, l’histoire d’un homme, Luc Tangorre, qui a fait à deux reprises les grands titres de l’actualité criminelle au début des années 80 et 90.


Luc Tangorre, surnommé par la presse « le violeur des quartiers sud de Marseille ». a été condamné à 15 ans, en 1983, pour 10 viols et plusieurs agressions sexuelles. Il a toujours clamé son innocence. Un comité de soutien se constitue, et parle d’une « affaire Dreyfus de monsieur tout le monde ». On crie à l’erreur judiciaire et à la partialité de la justice…


Mis en liberté conditionnelle quelques années plus tard, après une grâce partielle du Pdt de la République François Mitterand, Luc Tangorre sera arrêté à nouveau quelques mois plus tard, et jugé en 1992, pour une deuxième affaire : le viol de deux jeunes étudiantes américaines qui l’ont formellement reconnu. Il est alors condamné à 18 ans de prison. Depuis sa libération en 2000, on n’avait plus entendu parler de lui.

Mais à l’été 2014, il est à nouveau mis en cause pour trois agressions sexuelles, sur une fillette de 12 ans et deux adolescentes mineures, dans la station balnéaire du Grau-du-Roi. Reconnu formellement sur photo par les trois plaignantes, il est l’objet de deux mises en examen séparées, dont la dernière remonteait au mois de décembre 2016.

À lire aussi
L'Heure du Crime - Pradel l'heure du crime
Les amants diaboliques!


Luc Tangorre a continué à nier formellement les faits dont il est accusé. Il se dit toujours victime d’un complot, et il explique son nouveau procès par la médiatisation de ces deux précédentes condamnations.


vendredi dernier, Luc Tangorre, a été condamné à trois ans et six mois de prison, par le tribunal correctionnel de Nîmes, dans cette dernière affaire d’agression sexuelle de trois jeunes filles au Grau du Roi… 

Nos invités

Louise Colcombet, journaliste au Parisien/Aujourd’hui en France, elle a suivi l’audience au Tribunal correctionnel de Nîmes jeudi dernier, Michel Mary, journaliste grand reporter au journal Le Nouveau Détective, il avait suivi le procès auprès de la Cour d’Assise de Nîmes en 1992, Catherine Berra, ancienne journaliste à France 3 Toulouse, Marie-Jo Agret, veuve de Roland Agret, fondateur d’Action Justice, Martine Figueroa, du barreau de Montpellier avocate de Luc Tangorre pour le procès lors du procès de Nîmes en 1992. 

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
L'heure du crime Crime Viol
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants