1 min de lecture Faits divers

Lot-et-Garonne : ils lancent un demi-kilo de cannabis par-dessus une prison

Trois personnes ont été condamnées lundi 1er avril par le tribunal correctionnel d'Agen après avoir expédié alcool, cannabis et téléphones portables par-dessus le mur de la prison d'Eysses, à Villeneuve-sur-Lot.

La prison de Eysses à Villeneuve-sur-Lot, le 2 mars 2017 (illustration).
La prison de Eysses à Villeneuve-sur-Lot, le 2 mars 2017 (illustration). Crédit : Thibaud MORITZ / AFP
Julien Chabrout
Julien Chabrout

Une véritable cargaison. Trois personnes ont été condamnées lundi 1er avril par le tribunal correctionnel d'Agen après avoir expédié un colis bien particulier par-dessus le mur du centre de détention d'Eysses, à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) rapporte Sud Ouest mardi 2 avril. Il y avait en effet un demi-kilo de résine de cannabis, une balance pour peser la drogue, trois téléphones portables avec chargeurs et une bouteille d'alcool, du rhum blanc, précise Le Petit Bleu d'Agen.

Le duo d'expéditeurs, un homme de Villeneuve-sur-Lot âgé de 24 ans qui avait tenté de prendre la fuite, et une femme de 20 ans, ainsi que le destinataire de l'envoi, un détenu de 24 ans, avaient été interpellés vendredi après leur tentative d'approvisionnement en produits dont la possession est interdite en prison. 

Ils avaient été placés en garde à vue puis en détention provisoire avant leur défèrement lundi, détaille La Dépêche du Midi.

Des peines de prison ferme prononcées

La jeune femme a été condamnée à une peine de 10 mois de prison dont 4 mois avec sursis assortie d'une mise à l'épreuve, précise Sud Ouest. Le 25 mars, elle avait été condamnée à quatre mois de prison avec sursis pour avoir déjà tenté de glisser à ce détenu du rhum et 50 grammes de résine de cannabis, précise Le Petit Bleu d'Agen.

À lire aussi
La ville de Nice (illustration) disparition
Nice : appel à témoins lancé après une disparition inquiétante d'un mineur de 16 ans

Son complice a lui aussi écopé de 10 mois de prison, dont 6 mois avec sursis, de même qu'une révocation de six mois d'une précédente peine avec sursis. Le tribunal n'a pas prononcé de mandat de dépôt à leur encontre. Leurs peines de prison seront donc aménagées.

Quant au troisième protagoniste de l'affaire, détenu de la prison d'Eysses, il a écopé de dix mois ferme. Il lui restait sept mois à purger. Il restera donc encore plus longtemps derrières les barreaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Lot-et-Garonne Drogue
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants