2 min de lecture Lot-et-Garonne

Lot-et-Garonne : enquête après le décès d'un homme oublié par le Samu

"J'ai refait le 15, et c'est là où il m'a dit qu'il avait oublié d'envoyer les secours", raconte Paul, qui a vu son père mourir sous ses yeux. Une enquête a été ouverte.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Lot-et-Garonne : enquête après le décès d'un homme pour lequel le Samu ne s'est pas déplacé Crédit Image : Iroz Gaizka / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Micro RTL (illustration)
Nicolas Burnens
édité par Marie Gingault

Le parquet d'Agen a ouvert une enquête après la mort d'un homme de 90 ans. Samedi dernier, à Pujol, dans le Lot-et-Garonne, cet homme est décédé alors que son fils avait appelé les secours, qui ne sont jamais intervenus. 

Ce soir-là, Paul est rentré du travail chez lui pour s'occuper de son père de 90 ans qui souffre d'anémie. Malade, il occupe une chambre de la maison : "Il était allongé sur son lit, il me disait qu'il avait un peu la tête qui lui tournait et je voyais qu'il avait une gêne respiratoire, ça n'allait pas quoi", raconte le fils de la victime. 

Le vieil homme ayant beaucoup de peine à s'exprimer, Paul a décidé d'appeler le Samu. "J'ai eu le médecin régulateur et il m'a demandé ce qu'il prenait comme traitement. 'Vous lui en donnez deux de suite et je vous envoie les secours, et surtout maintenez-le assis'", lui ordonne alors le médecin. 

Voir mon papa mourir dans mes bras, il n'y a rien de plus marquant

Paul, fils de la victime
Partager la citation

Mais l'état de santé du nonagénaire se dégrade, il est pris de vomissements, il arrête de respirer. Impuissant, Paul voit son père décéder sous ses yeux. Plus d'une heure s'est écoulée et les pompiers ne sont toujours pas arrivés. "J'ai refait le numéro, le 15, et c'est là où il m'a dit qu'il avait oublié d'envoyer les secours", ajoute Paul, qui ajoute que le médecin régulateur s'est excusé. 

À lire aussi
Avignon
Policier tué à Avignon : "On demande un vrai courage politique", réclame un commissaire

"Je le conçois qu'ils sont débordés, mais des erreurs comme ça, pour moi, c'est lamentable. On aurait pu le sauver, essayer de faire quelque chose", déplore le fils de la victime. "Voir mon papa mourir dans mes bras, il n'y a rien de plus marquant. C'est très dur", confie-t-il.

Le parquet d'Agen a ouvert une enquête pour tenter de comprendre ce qu'il s'est réellement passé. Sollicitée par RTL, la direction du SAMU n'a pas donné suite.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Lot-et-Garonne Décès Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants